Abonnez-vous pour 1€

Comprendre le cheval pour apprendre à mieux se connaître

Vidéo
Comprendre le cheval pour apprendre à mieux se connaître

Florentine Van Thiel nous accueille au sein de Chevalliance, son école, située à Huissignies, dans la province de Hainaut. « Je suis équicoach et formatrice. Et je suis également l’auteur du livre « Révélez votre leadership avec l’équicoaching ». »

« L’équicoaching est un accompagnement en coaching à l’aide d’un média qui est le cheval, qui est un être extrêmement sensible et qui va révéler en miroir les émotions de la personne qui se trouve en face de lui. Ça va permettre de travailler sur des problématiques d’estime de soi, de confiance en soi, de stress, d’affrontement de sa propre vulnérabilité et également de pouvoir asseoir son assertivité et son leadership. »

Chevalliance propose des formations en équicoaching. « Mais aussi des formations sur la lecture du cheval, parce que malheureusement ça fait des millénaires qu’on monte à cheval mais finalement on ne s’occupe absolument pas de qui il est et comment il s’exprime. En général, on l’approche par la domination et c’est ce que je dévoile dans mon livre. Pour construire la profondeur de la relation avec le cheval, il faut comprendre qui il est. On travaille énormément sur l’étendue de compétences techniques de ce que l’on peut faire avec un cheval. Mais en général, quand il dit non, soit il passe à la boucherie, soit il se soumet, mais on ne cherche pas à savoir pourquoi il dit non. Ce que j’enseigne, c’est vraiment la profondeur de la relation et apprendre à écouter pourquoi il dit non, pour ne pas passer au travers par la domination. Les plus grands accidents qui arrivent à cheval, c’est parce que cette partie-là n’a jamais été enseignée. »

Florentine Van Thiel n’a pas attendu l’arrivée de la crise de la Covid pour réinventer son activité. « J’avais déjà proposé une formation en partie en ligne il y a deux ans. L’équicoaching, c’est comme la piscine. On ne peut pas apprendre à nager en ligne. À un moment, il faut aller dans l’eau. Il y avait une partie en ligne et une partie en présentiel. Quand la Covid est arrivée, je l’ai remise au goût du jour. »

« J’ai récupéré des clients qui ne pouvaient pas venir en présentiel parce qu’ils devaient s’occuper de leur famille ou de leurs chevaux. Je forme en Suisse, en France et en Belgique. Chez nous, certaines personnes doivent parfois faire deux heures de route pour venir à l’école. Les clients pouvaient suivre la formation théorique en live ou en différé. La partie avec le cheval se fait obligatoirement en présentiel. »

La sympathique équicoach ne s’attendait pas à un tel succès. « Je suis ravie de ce qui se passe. Et je vais continuer comme ça. Les demandes explosent. Et je pense qu’en 2021, ça va être un véritable succès. »

Florentine Van Thiel accompagne également des entreprises. « On peut dire que le digital a augmenté le chiffre d’affaires de mon entreprise de manière considérable. »