Abonnez-vous à -50%

Test de «Ary and the secret of seasons»: un jeu climatique ayant sûrement manqué de temps...

Test de «Ary and the secret of seasons»: un jeu climatique ayant sûrement manqué de temps...

Sa mission est de sauver le monde en rétablissant l'ordre saisonnier pour le bien-être de la faune, de la flore ainsi que des peuples y résidant. Pour ce faire, Ary disposera au fur et à mesure du pouvoir de chacune des saisons, lui permettant ainsi de manipuler la météo à sa guise afin de parvenir à ses fins.

Après le beau temps, vient malheureusement la pluie...

On ressent une certaine ambition de la part des développeurs avec beaucoup de bonnes idées et d'intentions présentes dès le début du jeu, qui font que ce dernier partait sur le bon chemin... avant de s'effondrer au fil du temps et de l'avancement dans l'aventure en devenant peu à peu complètement brouillon à force de souffrir du syndrome de vouloir en faire trop sans en avoir les « moyens ».

Dans son gameplay concernant les énigmes et les puzzles à résoudre, l'usage des pouvoirs liés à la météo est plutôt astucieux et surprenant. Par contre, du côté des combats, le système saisonnier est présent mais anecdotique, et les affrontements sont simples et dénués d’intérêt, à l'exception de ceux impliquant des boss.

Coté design, ce dernier est enfantin et très coloré mettant en avant une direction artistique encore une fois intéressante de primes abords pour ce qui concerne les décors, les différentes créatures et les aspects climatiques, mais qui perd tout son charme lorsque nous avons affaire aux divers personnages humanoïdes présents dans l'univers. Musicalement, la bande-son est très agréable à écouter, bien que lors des cinématiques, les doublages soient uniquement en anglais (petite mention positive pour l'humour qui y est bien présent).

Un diamant encore trop brut

Mais avant de lui jeter la pierre, il faut rappeler que ce jeu est loin d'être une superproduction triple A comme l'est un Zelda où les moyens et le temps ne sont en aucun cas un problème, contrairement à cette petite pépite qui a le courage d'exister et de tenter survivre dans une période plutôt difficile au vu du contexte actuel. Tout n'est pas parfait, loin de là, et il aurait bien eu besoin de plus d’heures de développement (les studios en sont conscients et comptent d’ailleurs apporter des mises à jours pour pallier aux bugs et aux manques de finalisation), mais il se dote aussi de qualités qui méritent de lui laisser une chance.

Notre sélection vidéo