Abonnez-vous à -50%

La princesse héritière Elisabeth, première femme de la famille royale à entrer à l’Ecole royale militaire

La princesse héritière Elisabeth, première femme de la famille royale à entrer à l’Ecole royale militaire
Belga

Elle est toutefois la première princesse à suivre les cours de cette institution, créée en février 1834 à l’initiative du roi Léopold 1er. Sa tante, la princesse Astrid, a suivi les cours de l’Ecole du Service médical, avant d’être nommée officier de ce qui est devenu la composante médicale de l’armée, a expliqué le Palais royal.

Dans le passé, le futur roi Léopold II (1835-1909) et son frère Philippe (1837-1905), Comte de Flandre, n’ont pas suivi de formation à l’ERM. Ils arboraient déjà l’uniforme à l’âge de 11 ans. A l’époque, on leur décernait des grades militaires sans formation préalable.

Le premier membre de la famille royale à entrer à l’ERM (qui se trouvait à l’époque dans l’ancienne abbaye de La Cambre) est le prince Baudouin (1869-1891), fils aîné du Comte de Flandre, le 1er mai 1884. Il était alors à la veille de ses 15 ans.

Le futur roi Albert Ier était entré à l’ERM le 11 décembre 1890 au sein de la 41e promotion Infanterie et Cavalerie.

Son fils aîné, le futur roi Léopold III (1901-1983), avait suivi son exemple en étant incorporé à l’ERM le 24 novembre 1920 au sein de la 66e promotion Infanterie et Cavalerie.

Quant au futur prince régent Charles (1903-1983), il avait été intégré à la 71e promotion Infanterie et Cavalerie de l’ERM le 7 décembre 1926.

Le roi Baudouin (1930-1993) n’a pas eu l’occasion de suivre une formation militaire avant son accession au trône le 17 juillet 1951, à la veille de ses 21 ans.

Le futur roi Albert II n’a pas suivi les cours de l’ERM, mais bien ceux du Centre d’Instruction de la Force navale, en octobre 1952.

L’actuel roi Philippe était entré à l’ERM, au sein de la 118e promotion Toutes Armes, le 1er septembre 1978. Il s’était ensuite tourné vers la Force aérienne et avait reçu ses «ailes» de pilote des mains de son oncle, le roi Baudouin, le 9 juillet 1982 à Saint-Trond. Il avait ensuite réalisé une conversion sur Mirage 5 - un avion de combat au pilotage réputé délicat - et obtenu son brevet supérieur de pilote de chasse militaire à Bierset. Il avait complété ce cursus militaire avec une formation de para-commando.

Notre sélection vidéo