Abonnez-vous à -50%

Arcachon, un musée architectural à ciel ouvert

Arcachon, un musée architectural à ciel ouvert

La Gironde est une destination touristique attractive. Avec la ville de Bordeaux et sa nouvelle Cité du vin, avec les vignobles qui courent à l’infini sur les paysages, avec ses vins, bien sûr, avec sa ville de Saint-Emilion aussi.

Bordeaux

Bordeaux, Saint-Emilion et la ville d’hiver d’Arcachon raviront les fans d’architecture. Dans des styles totalement différents, ces trois cités constituent des ensembles d’une cohérence impressionnante, qui flirtent avec l’absolu. De véritables musées à ciel ouvert, qui permettent d’opérer de véritables sauts dans l’histoire.

Bordeaux, c’est le témoignage des 18e et 19e siècles. De grands immeubles en pierres jaunes, qui donnent au bâti une chaleur en totale cohérence avec son climat estival. Ce sont de grandes places aussi, quelques ruelles et portes médiévales. Vous pourrez vous promener pendant des heures dans le cœur historique d’une des plus grandes villes de France, sans rencontrer le moindre immeuble qui cassera l’homogénéité de l’ensemble.

Saint-Emilion

Dans un tout autre genre, Saint-Emilion a historiquement refusé de s’étendre au-delà de ses enceintes fortifiées successives. La ville ne compte aucun bâtiment moderne et presqu’aucune construction en dehors de ses murs ! À 360º, les seuls paysages autour des murailles sont… les vignobles évidemment ! La ville, construite entre le 11e au 16e siècle, est un autre musée architectural à ciel ouvert du Bordelais. Une unicité absolue, qui vous plonge elle aussi dans l’histoire. 2020, sous le signe du covid, est sans aucun l’une des meilleures années pour visiter les lieux, habituellement bondés de touristes du monde entier. Cet été, on ne se marchait pas sur les pieds, mais le masque y est obligatoire…

L’ancienne église de Saint-Emilion, hors murailles, au coeur des vignes.
L’ancienne église de Saint-Emilion, hors murailles, au coeur des vignes. - MR

Arcachon, le coup de coeur

Enfin, dans la région, ne manquez pas la ville d’hiver d’Arcachon, notre coup de cœur absolu. Créée entre 1850 et 1920 sur les hauteurs de l’actuelle cité balnéaire, c’est un symbole de l’homogénéité absolue : les architectes de l’époque ont rivalisé d’imagination pour construire des villas de vacances de toutes tailles, à l’intention des bourgeois et aristocrates bordelais. Castels, villas, chalets, manoirs, palais rivalisent de simplicité ou d’excentricité. Une avalanche de couleurs, de toitures spectaculaires, de balcons et de bois qui donnent le tournis. Trois cents bâtiments qui ont tous leur nom, inspiré d’une sommité passée par là ou du simple prénom de la première propriétaire. Là encore, pas un bâtiment moderne, pas un bâtiment de mauvais goût pour casser la cohérence des lieux. Zone de promenade et de recueillement à nulle autre pareille…

Il n’y manque qu’un élément : le casino mauresque, construit à la même époque, emporté dans un incendie en 1977 et jamais reconstruit. Il en reste juste une impressionnante maquette, qui permet à ceux qui ne l’ont pas connu de rêver à la folie créatrice de cette Belle-Epoque.

Notre sélection vidéo