Abonnez-vous à -50%

4.186 logements publics vont être rénovés en province de Luxembourg

C’est la seconde phase d’un plan déjà ambitieux lancé par la Région wallonne en juillet dernier
C’est la seconde phase d’un plan déjà ambitieux lancé par la Région wallonne en juillet dernier - D.R.

Le gouvernement wallon débloque 715.560,70 euros pour l’embellissement et la sécurisation de logements publics situés en province de Luxembourg en complément du plan de rénovation 2020-2024 lancé en juillet dernier. Ces budgets seront alloués à la rénovation de bâtiments publics dans un triple objectif : la sécurisation des communs, des accès et des abords directs d’immeubles collectifs ; à leur embellissement et à la gestion des consommations énergétiques des communs d’immeubles collectifs et logements. C’est ainsi que des jardins partagés ou familiaux seront créés, que des infrastructures extérieures destinées au tri des déchets seront mises en place tout comme des systèmes de sécurisation des espaces communs d’immeubles.

Des milliers de logements

La rénovation des sols, murs et plafonds communs sera également réalisée. Des fresques artistiques, intérieures ou extérieures, verront le jour. Des travaux seront réalisés pour l’amélioration de la performance énergétique grâce à l’installation de chauffage, sanitaires ou d’éclairage existants. Voilà ce qui attend 4.186 logements situé en province de Luxembourg. 1.173 habitations de la SCRL La Famennoise bénéficieront de ce programme à hauteur d’une enveloppe de 200.514,26 euros. La seconde plus grosse enveloppe s’en ira du côté de la SCRL Habitations Sud-Luxembourg où 1.048 logements seront rénovés pour 179.146,59 euros. Le Foyer Centre Ardenne ne sera pas en reste puisque 783 de ses logements sont sélectionnés. 133.847,12 euros viendront appuyer ces projets. 688 autres logements, à La Maison Virtonnaise cette fois, auront également un budget alloué dans ce cadre. Il s’élève à 117.607,68 euros. Les 494 dernières habitations comprises dans ce vaste programme iront à la Société de Logements Publics de la Haute Ardenne SCRL.

Une politique nécessaire

La sélection de ces logements n’a pas été tirée à la courte paille. Le programme précise : « Les logements éligibles au programme ont été déterminés sur la base du cadastre du logement public. » Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre en charge du Logement et instigateur de ce plan commente la nécessité de cette mesure : « En termes de qualité de vie, les personnes qui ont vécu le confinement en appartement sont approximativement deux fois plus nombreuses à avoir jugé leur logement inadapté par rapport à celles habitant une maison. » Il poursuit : « Avec ce programme ambitieux, complémentaire au plan de rénovation que le Gouvernement wallon vient de lancer, j’entends améliorer la vie dans nos quartiers tant ruraux qu’urbains. Rénovation du parc mais aussi adaptation, embellissement et sécurisation, c’est un nouveau programme de renouvellement urbain qui est engagé aujourd’hui. » Cette nouvelle enveloppe dégagée pour un total de près de 24 millions pour l’ensemble de la Wallonie est le deuxième volet d’une première initiative prise dans le même sens à la mi-juillet. Le grand plan de rénovation du logement public avait alors été adopté par le gouvernement wallon pour plus de 1,2 milliard d’euros. L’ambition permettait alors d’investir dans 25.000 logements publics. La déclaration de politique régionale prévoit la rénovation de 55 000 logements à l’horizon de 2030. En portant sur 25 000 logements, le plan présenté ce jeudi permettra d’atteindre 45 % de cet objectif dès la fin de la législature. Il sera financé à 75 % par la Région et à 25 % par les sociétés de logement de service public, sur la base d’un prêt à taux zéro contracté par la Région (qui assume la charge d’intérêt).

Notre sélection vidéo