Abonnez-vous à -50%

Face à Mouscron, le Sporting de Charleroi va devoir «tourner le bouton»

Les conseils de Belhocine.
Les conseils de Belhocine. - Belga

Après avoir vécu l’adrénaline d’un match européen et tout ce qui l’entoure et à quatre jours d’un barrage qui peut les mener en phase de poules de l’Europa League pour la première fois de l’histoire du club, les Zèbres ont la lourde tâche, ce dimanche, d’oublier ce programme continental afin de poursuivre leur incroyable début de saison sur la scène nationale.

« Un match de foot reste un match de foot », calmait ce vendredi Karim Belhocine. « Passer d’un match à l’autre ne doit pas représenter un souci. Personnellement, j’arrive à le faire assez rapidement. Le but, bien sûr, est que tout le monde tourne le bouton rapidement pour repartir vers le championnat. »

Outre la fatigue physique, laquelle a pu être constatée avec les crampes de Mamadou Fall ce jeudi ou encore celles de Joris Kayembe six jours plus tôt contre le Beerschot, c’est surtout sur le plan mental que les Carolos vont devoir gérer ce bref retour en Pro League. « Physiologiquement, trois jours suffisent pour être au point physiquement », notait d’ailleurs le T1 carolo, conscient que la débauche d’énergie déployée face aux Serbes ce jeudi ne pourrait en aucun cas servir d’excuse en cas de contre-performance au Cannonier.

C’est que, avec un bilan de 18/18, la deuxième meilleure attaque du championnat et la défense la plus solide de ce début de compétition, les Zèbres partiront ultra-favoris face à des Mouscronnois qui n’ont su prendre que deux petites unités lors de leurs six premiers matches et qui éprouvent toutes les peines du monde à trouver le chemin des filets, eux qui n’ont inscrit que deux buts lors de ces six premières journées.

« Toujours des matches difficiles »

« Je m’attends malgré tout à un match difficile face à un adversaire qui voudra à tout prix prendre des points », lançait Karim Belhocine. « Certains disent que ces joueurs ne sont pas encore prêts ? Cela signifie qu’ils le seront un jour et chaque semaine les rapproche de ce jour-là. Cette formation mouscronnoise a des objectifs et des qualités et jusqu’ici, le ballon n’a pas tourné dans leur sens. Il faudra malgré tout être attentif à 100 % et être concentré pour pouvoir revendiquer quoi que ce soit. Ces matches à Mouscron sont toujours des rencontres difficiles. »

Quoi qu’il en soit, avec ce déplacement au Cannonier, la venue de Lech Poznan puis celle du Standard au Mambourg, les Carolos s’apprêtent à vivre leur semaine la plus importante de cette année 2020 pas comme les autres…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ !


Notre sélection vidéo