Abonnez-vous pour 1€

Comment préparer son jardin pour l’hiver

Il faut déjà préparer le printemps prochain.
Il faut déjà préparer le printemps prochain.

En automne, Prévert le sait bien, les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Et puis, c’est tout ? Non, bien au contraire. L’automne est très loin d’être une saison morte pour les jardiniers. En effet, c’est à cette époque qu’on prépare le printemps. Mais avant de se lancer dans ce travail de fond, on commence impérativement par un grand nettoyage. On récolte les feuilles mortes, on cueille les derniers fruits et on désherbe les plates-bandes. Comme rien ne pousse durant la saison froide, et encore moins les mauvaises herbes, vous n’aurez plus à y revenir avant la fin février.

Si vous rêvez de voir votre jardin crouler sous les fleurs dès les premiers beaux jours, c’est aussi le moment de vous y mettre. Les plantes à bulbe adorent les hivers rigoureux ! Une fois vos plantations terminées, n’hésitez pas à recouvrir l’ensemble d’un paillis, histoire d’offrir un supplément de protection.

Pour les arbustes aussi, s’appliquer à l’automne peut faire toute la différence. Ce n’est pas pour rien que la sagesse populaire avance qu’« à la sainte Catherine (25 novembre ndlr), tout prend racine ». Conifères et arbustes se plantent à l’automne. Quant aux plantations existantes, on commence par les débarrasser des feuilles et fruits qui subsisteraient encore et, plus particulièrement, de ceux qui ont l’air malade. Toutefois, évitez de tailler arbres et arbustes en cette saison-ci. Cela les fragiliserait face au froid et, plus encore, au gel.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’automne, c’est aussi le moment de penser à son potager. On profite de l’arrivée des frimas pour récolter les derniers légumes, se débarrasser des vieux plants et des feuilles. Il est recommandé d’ameublir le sol à l’aide d’une bêche à dents mais sans exagération, puis de recouvrir de compost ou de paillis. L’idée est de ne pas laisser la terre nue, afin d’éviter qu’elle soit lessivée par les pluies mais aussi, limiter la croissance de futures mauvaises herbes.

Enfin, dès avant l’hiver, on n’oublie pas de rentrer ou de protéger ses jardinières et autres plantes en pot. Quant au gazon, profitez-en pour scarifier votre pelouse. Il s’agit là d’une opération qui consiste à pratiquer des incisions dans le sol afin de désagréger le feutrage sous l’herbe. Ceci afin de la renforcer naturellement. Pensez également à renouveler l’apport d’engrais et, éventuellement, à « boucher les zones dégarnies ».