Abonnez-vous pour 1€

Le tarif prosumer entre finalement en vigueur ce 1er octobre: ce qui change concrètement pour les détenteurs de panneaux photovoltaïques

Le tarif prosumer entre finalement en vigueur ce 1er octobre: ce qui change concrètement pour les détenteurs de panneaux photovoltaïques

Après de longues tractations, le gouvernement wallon avait adopté, le 9 juillet dernier, une série de mesures de soutien aux détenteurs d’installations photovoltaïques de petites tailles mais aussi de l’ensemble des consommateurs, dans le cadre de l’entrée en vigueur de ce tarif prosumer, initialement prévu en janvier dernier puis finalement gelé jusqu’au 1er octobre. Budget de l’opération: 242 millions d’euros.

Cet accord devait mettre un terme aux discussions tendues entre partenaires de la majorité, le MR étant fermement opposé à ce tarif imposé aux détenteurs de panneaux photovoltaïques pour couvrir leur utilisation du réseau énergétique.

Selon les plans de l’exécutif régional, les détenteurs de panneaux photovoltaïques devaient recevoir un soutien pour l’électricité non autoconsommée qui devait couvrir 100% de la redevance prosumer pour 2020 et 2021. Pour les années 2022 et 2023, ce soutien devait être réduit à 50% et constituer un incitant pour augmenter le taux d’autoconsommation. Au-delà de 2023, une nouvelle période tarifaire devait débuter, sans plus aucun soutien.

Début septembre, le Conseil d’Etat avait toutefois étrillé cet accord, l’estimant même «inadmissible en droit». A la suite de cet avis, le projet de décret relatif à la compensation prévue a finalement été renvoyé au parlement régional où une proposition de décret sera examinée demain/lundi en commission de l’Energie avant d’être soumise au vote de la plénière mercredi.

Porté par la majorité, ce texte prévoit la mise en place de différents types de primes, compensant en partie le manque à gagner des prosumers.

En pratique, un premier montant de maximum 400 euros y est prévu pour une installation de mesurage et de pilotage - un outil qui permet de consommer quand l’électricité est moins cher -, accessible à 27.650 clients prosumers et 50.000 non prosumers, si la demande est introduite avant le 31 décembre 2020.

Un montant de 150 euros est par ailleurs accordé pour installer un compteur double flux ou communicant chez 37.500 clients prosumers et 75.000 non prosumers.

Le tarif prosumer sera ainsi compensé à 100% pour 2020 et 2021 puis à 54% pour 2022 et 2023. En 2024, il sera mis fin aux compensations.

Enfin, la proposition de décret prévoit que les ménages qui s’équipent en photovoltaïque avant le 31 décembre 2023, pourront toujours bénéficier d’un compteur qui tourne à l’envers jusqu’en 2030.

Sans surprise, ce texte devrait être voté par le parlement wallon, réuni en séance plénière, ce mercredi.

Notre sélection vidéo