Abonnez-vous à -50%

Havré: 15.000 euros pour sauver la toiture de la chapelle qui menace de s’effondrer

Havré: 15.000 euros pour sauver la toiture de la chapelle qui menace de s’effondrer
Photo Facebook Chapelle Saint-Antoine en Barbefosse

La Chapelle de Saint-Antoine en Barbefosse fut construite entre 1389 et 1409 par les chevaliers de l’Ordre de Saint-Antoine en Barbefosse. Il s’agit non seulement d’un des plus anciens bâtiments religieux de la ville, mais il occupe également une place importante dans la tradition montoise. En effet, cette chapelle constituait un important lieu de pèlerinage, notamment au moment des épisodes de peste qui ont frappé la région au Moyen Âge. Par ailleurs, l’édifice abrite une statue en pierre de Saint Antoine classée « trésor de la Fédération Wallonie Bruxelles ».

Actuellement, la chapelle est dans un état de dégradation avancé dû à son ancienneté et au manque d’entretien. À cela s’ajoute une importante infiltration d’eau qui fragilise la charpente qui menace de s’effondrer à court terme.

«  La chapelle est un trésor patrimonial que nous tenions absolument à sauver et il était impératif d’agir rapidement, dans l’attente de subsides wallons qui seront sollicités auprès de l’administration wallonne du patrimoine  » explique Nicolas Martin, bourgmestre de Mons. «  L’asbl gestionnaire du site a établi un devis pour les travaux qui permettraient de mettre la toiture hors eau avant cet hiver et ils se sont tournés vers le Collège pour demander une aide financière exceptionnelle que nous avons acceptée ».

Mélanie Ouali, échevine en charge des fabriques d’Église ajoute : «  En tant que propriétaire du bâtiment, c’est la Fabrique d’Église qui sera en charge de faire le suivi des travaux. Cette aide immédiate était nécessaire pour envisager sereinement l’avenir du site et procéder à sa restauration complète qui sera financée par l’asbl via une opération de crowdfunding, des demandes de subsides wallons et des opérations de mécénat  ».

Les travaux de mise hors eau comprennent :

– Vérification de l’ensemble des corniches

– Fixation des corniches en bois état

– Démontage et évacuation des corniches trop dégradées et arrachées lors des tempêtes

– Pose d’une nouvelle boiserie de support

– Repose du pied de toiture

– Démontage et évacuation de l’arêtier arraché lors des tempêtes

– Repose d’un nouvel arêtier

– Pose d’un plancher traité

– Pose d’une descente d’eau pluviale

Notre sélection vidéo