Abonnez-vous à -50%

La Fédération internationale d’athlétisme ouvre la porte à des formats de compétition différents aux Mondiaux et aux JO

Photo News
Photo News

Les deux grands rendez-vous de l’athlétisme international ne pouvaient pas accueillir jusqu’ici de format « innovant », comme l’introduction d’un essai final décisif en saut en longueur. « Les Mondiaux et les Jeux olympiques ne sont plus exclus des compétitions qui peuvent modifier le format de leurs disciplines », note World Athletics (ex-IAAF) dans un article publié sur son site internet qui résume les dernières modifications de son règlement.

À la recherche d’une audience plus large et rajeunie, l’athlétisme international tente régulièrement d’innover dans ses formats de compétition, en modifiant des concours ou en introduisant des courses à élimination.

Ces essais sont largement critiqués par les athlètes. Dernier épisode en date, la star américaine du triple saut Christian Taylor, suivi par plusieurs têtes d’affiche, avait mené l’offensive en août contre le meeting de Stockholm, qui avait proposé un concours de saut en longueur modifié : les trois meilleurs sauteurs après cinq essais étaient qualifiés pour un saut final qui décidait, seul, du vainqueur du concours.

« Nous croyons sincèrement qu’en tant qu’organisation indépendante représentant les athlètes il serait bénéfique pour tous les acteurs que nous soyons présents lorsque de tels changements sont débattus », a indiqué « The Athletics Association », créée en novembre 2019 par Christian Taylor. « Nous allons entrer en contact avec World Athletics afin de mieux comprendre ce qu’impliquent ces changements », ajoute l’organisation.

Notre sélection vidéo