Abonnez-vous à -50%

Test de «Captain Tsubasa: Rise of New Champions»: un fan service oubliant un peu le gameplay

Test de «Captain Tsubasa: Rise of New Champions»: un fan service oubliant un peu le gameplay
D.R.

Des remontées de terrain interminables, le tir de la feuille morte ou du tigre… « Olive et Tom » a laissé des souvenirs impérissables aux personnes qui ont, au moins une fois, visionné un épisode. Rebooté en 2018, le manga reprend son titre original : Captain Tsubasa. Les noms de personnages et des équipes de la version française, eux aussi, changent : Olivier Atton ou Thomas Price (re)deviennent Tsubasa Ozora et Kojiro Hyuga, la New Team est de nouveau Nankatsu.

Une lecture moderne de la série qui s’accompagne, aujourd’hui, d’un jeu : « Rise of New Champions ». Le titre édité par Bandai propose deux épisodes : « Episode Tsubasa » et « Episode Nouveau héros ». Le premier, vous familiarise au gameplay et introduit les personnages. Le second propose d’intégrer votre personnage dans l’une des trois célèbres écoles (Toho, Musashi ou Furano) pour devenir une star de la sélection japonaise. Un épisode plus intéressant au niveau de l’expérience de jeu puisqu’il intègre un système de développement et de personnalisation de vos capacités.

Une dualité complexe

Plus arcade, la prise en main dans « Rise of New Champion » est intuitive mais perdra de sa saveur au fil du temps, malgré la difficulté calibrée à votre avancé dans le jeu. La redondance de l’enchaînement dialogue-match, le gameplay reposant en grande partie sur deux types de dribles et de tacles, des buts parfois déconcertants de facilité… sont autant de points qui refroidiront les non-fans. Pour les amoureux de la série, plonger dans l’ambiance de « Captain Tsusaba » devrait gommer ces points négatifs. D’autant que les cinématiques et les musiques du matériau de base sont présentes.

« Captain Tsubasa, Rise of New Champions » souffre finalement d’une dualité complexe. Le titre apporte un vent de fraicheur dans le monde de la simulation de foot mais débarque avec son lot de défauts, inhérent au style de la licence. Quand une force devient une faiblesse…

Notre sélection vidéo