Abonnez-vous pour 1€

«On a répondu à la demande avec de la personnalisation à distance»

Vidéo
«On a répondu à la demande avec de la personnalisation à distance»

La crise de la Covid a poussé la boutique carolo Tshirt Mania à changer sa façon de travailler

« J’ai créé le concept et la boutique Tshirt Mania, nous explique Nicolas Gea, 38 ans. J’ai une formation de graphiste. »

« Tshirt Mania travaille sur 3 axes. Le premier est la boutique souvenirs de Charleroi. On travaille en collaboration avec la ville. On est les seuls à pouvoir exploiter commercialement le logo pour en faire du merchandising. Les Carolos qui veulent le faire savoir ou offrir un objet aux couleurs de la ville ont un point de chute où ils trouvent des choses typiquement de chez nous et pas uniquement de la bière et du chocolat. Le deuxième axe est notre catalogue que nous avons développé avec des collections carolo, wallonne, belge. On surfe sur l’actualité : la politique, des buzz sur internet… Et le troisième axe est la personnalisation. Vous venez avec votre idée et je vais la transformer graphiquement pour la rendre imprimable sur un des supports qu’on trouve en boutique : casquette, sac en tissu, tablier, t-shirt, sweatshirt… Pour répondre à la demande, on a la possibilité de réaliser une pièce en boutique. »

Avec le confinement lié à la crise de la Covid, Tshirt Mania a dû changer sa façon de travailler. « On se servait beaucoup du digital pour faire venir les gens en boutique. Et les gens aiment venir physiquement en magasin. Avec le confinement, on a dû inverser la vapeur. On a dû mettre en place, via nos réseaux sociaux et notre site internet, des services qu’on n’offrait pas avant. On a répondu à la demande avec de la personnalisation à distance. Les gens nous expliquaient par Facebook ou par mail ce dont ils avaient besoin. On mettait ensuite le produit en vente sur notre site avec un lien unique pour la personne pour qu’elle puisse acheter sa commande personnalisée. »

Ce service disparaîtra néanmoins dans quelques semaines. « Tout va beaucoup plus vite quand le client vient en boutique et qu’on choisit ensemble le texte et les couleurs. Parfois, on peut même faire de la personnalisation dans l’heure. Mais pour l’instant, l’équipe n’étant composée que de deux personnes, on ne peut pas répondre en même temps aux gens qui viennent à la boutique et aux demandes faites sur notre site. Mais on va mettre de nouveaux produits en vente en ligne. »

« Le digital a atténué les effets de la crise sur notre entreprise, il a réduit les pertes. Il faut aussi rappeler que, quand on a été mis en confinement, notre activité ne faisait pas partie des achats de première nécessité. Même en offrant les frais d’envoi, les gens n’achetaient pas, et je le comprends, parce qu’ils devaient acheter d’autres produits que des t-shirts. »

Depuis que le confinement a été levé, l’activité, tant en ligne qu’en boutique, a bien repris pour Tshirt Mania. « On a toujours continué à communiquer sur les réseaux. Grâce à ça, on s’est aussi senti soutenu par notre communauté. Les gens nous disent qu’ils sont contents qu’on n’a pas dû fermer ou licencier. On a pu reprendre une activité normale, même si, financièrement, elle n’est pas au top. »