«Losers revolution» de Thomas Ancora, ce soir sur Tipik: «C’est cool qu’on soit dans le salon des gens»

«Losers revolution» de Thomas Ancora, ce soir sur Tipik: «C’est cool qu’on soit dans le salon des gens»
Archives CTR

« Losers revolution » a eu le destin le plus rock’n’roll de l’année. Prévu au cinéma le 11 mars, pile la semaine où éclatait la crise du coronavirus, passé par la VOD, puis sorti en salle et maintenant à la télé et sur Auvio. Tout ça en sept mois !

Je vous avoue, je n’ai pas compris ce qui est arrivé ! A l’époque, j’en avais pleuré, mais au final, on ne s’en est pas trop mal sortis. Le film a très bien marché en VOD, et il est resté quatre semaines en salle, un exploit pour un petit film belge indépendant. Mais ça a été quand même n’importe quoi. On aurait dû en faire un documentaire. Rien que quand on voit la promo qu’on avait faite ! Avec vous, à « Ciné », aller à Paris retrouver Alex Vizorek. Et aussi toute l’équipe qui allait présenter les avant-premières dans tout le pays. Et deux jours après la sortie, vlan, pandémie mondiale. Terminé !

Et donc aujourd’hui, on le retrouve déjà à la télé.

C’était prévu depuis le départ qu’il soit diffusé sur la RTBF, à l’occasion du lancement de la chaîne Tipik (à la place de la Deux). Cela faisait partie du deal avec la chaîne, qui finance le film. Elle avait trouvé que le scénario du film correspondait bien à l’esprit et au coup de jeune qu’elle voulait insuffler avec Tipik. On ne s’attendait pas alors à tout ce qui allait nous tomber dessus ! Donc voilà le premier film qui soit sorti en VOD avant de sortir en salle et trois mois après d’arriver à la télé. On innove ! Pour Tipik, au final, c’est une bonne affaire, ils ont un film tout chaud, tout frais.

Si la réception critique a été mitigée, les gens qui l’ont vu ont été ravis.

Oui, je suis allé plusieurs fois voir la réaction du public en salle, et ça rigolait beaucoup. J’ai parfois lu les commentaires sur les réseaux sociaux, les gens ont trouvé le film frais et différent. Qu’il passe déjà maintenant en télé est une bonne chose, parce que beaucoup de gens en ont entendu parler, ont le titre dans l’oreille, et vont enfin pouvoir se faire leur propre idée. C’est cool qu’on soit dans le salon des gens. J’espère qu’ils vont bien rire.

Vous-même êtes déjà passé au film suivant, non ?

Oui, même si c’est juste encore le début. En fait, je travaillais déjà sur le prochain projet en tournant « Losers revolution », parce que je craignais d’avoir le baby-blues. Je ne voulais pas me retrouver soudain sans rien. Le scénario est encore à écrire. On vient de demander une aide à l’écriture d’ailleurs. Le film devrait s’appeler « Culte », et aborder l’univers des slashers, une sorte de « Scream » à la sauce belge. Attention, ce ne sera pas une parodie. Il y aura des moments drôles, mais quand ça basculera dans l’horreur, ce ne sera pas pour rigoler. Il faut construire une intrigue avec des fausses pistes, ce genre de chose, et entre deux meurtres, avoir des personnages marrants !

Losers revolution, Tipik, 20 h 35

Notre sélection vidéo