Abonnez-vous à -50%

Voyager en sécurité: les lieux et villes à découvrir dans les zones vertes

Il est encore possible de voyager dans certaines régions d’Europe, moins à risque.
Il est encore possible de voyager dans certaines régions d’Europe, moins à risque. - Belga

Au printemps, on s’imaginait qu’on serait débarrassé du coronavirus pour l’été. Mais l’automne est là et le Covid-19 est toujours parmi nous. Comme insistent les experts, il faut reprendre une vie aussi normale que possible, mais avec précaution. Et cela comprend aussi les vacances. Que vous aviez des congés planifiés depuis longtemps ou besoin d’un break après cette année éprouvante, cela devient de plus en plus difficile de s’organiser un séjour à l’étranger en toute sécurité. Il est toujours interdit de se rendre en dehors de l’Europe, et tous ses pays sont entièrement orange ou rouge.

Il reste pourtant quelques zones vertes, dans laquelle il est permis de voyager librement, sans devoir se mettre en quarantaine au retour, car le virus y circule bien moins qu’ailleurs. Au premier abord, il ne s’agit peut-être pas d’endroits particulièrement attrayants, mais ils recèlent pourtant de lieux, monuments et attractions qui valent le déplacement.

En Italie

Bien que la Botte fut le premier pays d’Europe a être gravement touché par le Covid-19, certaines de ses régions sont aujourd’hui plutôt épargnées par le rebond de l’épidémie et classées vertes par le SPF Affaires étrangères.

Au centre du pays, la région des Marches peut être une bonne destination de vacances puisqu’elle propose des paysages montagneux, des collines mais aussi des plages donnant sur l’Adriatique. Les villes plairont à ceux qui aiment les stations balnéaires et les thermes, tandis que les amateurs de la nature pourront profiter des parcs nationaux et de grottes très réputées.

Gradara, dans Les Marches.
Gradara, dans Les Marches. - Turismo Marche

Enfin, au Sud, dans la pointe de la Botte, la célèbre région de Calabre peut aussi être visitée par les Belges. Elle est bien entendue réputée pour sa nature, ses vignes et son vin, sa cuisine méditerranéenne savoureuse et ses villes côtières comme Tropea ou Amantea.

TurisCalabria

En Croatie

Deux régions croates sont toujours considérées sûres par la Belgique. Tout d’abord, à l’Ouest, sur la côte Adriatique, la péninsule de l’Istrie se trouve véritablement au croisement de plusieurs pays et donc de différentes cultures. Riche en patrimoine, son côté côtier doit son esthétique à l’Antiquité méditerranéenne tandis que les villes de l’arrière-pays sont plus médiévales et ancrées dans la culture de l’Europe de l’Est.

Groznjan, en Istrie.
Groznjan, en Istrie. - croatia.hr/TZ istra

L’autre coin de Croatie encore « vert » est la ville de Varazdin est ses alentours, à l’Est du pays, près de la Slovénie. Connue pour sa culture (arts, musique, etc.) et réputée pour son côté écolo, la Ville abrite de nombreux bâtiments remarquables baroques, notamment dans son Centre ancien.

La ville de Varazdin.
La ville de Varazdin. - Tourism Varazdin

En Bulgarie

Les régions Nord-Ouest et Centre-Nord de la Bulgarie sont toujours classées vertes par le SPF Affaires étrangères. Pauvres et peu développées, elles sont donc très peu touristiques. Mais on y trouve des villes qui ne manquent pas de charme, aux bâtiments magnifiques, comme Pleven, chargée d’histoire, ou Roussé, au bord du Danube, avec son port et son architecture atypique. Idéal pour un city trip !

Roussé.
Roussé. - Ruse-bg.eu

En Suède

Si le froid ne vous rebute pas, vous pouvez partir en suède dans la région du Norrland central, située dans la partie Nord du pays. Région montagneuse, de rivières et de hautes forêts, elle devrait plaire aux amoureux de la Nature. Côté visite, son principal pôle d’attraction est la ville de Sundsvall, à l’architecture atypique, puisqu’elle a déjà brûlé 4 fois dans son histoire. À la fois très urbaine et au pied des montagnes, elle a un charme assez hors du commun.

En Pologne

Longtemps resté un pays majoritairement « vert » pour les déplacements, la Pologne n’a plus que quatre régions, toutes à l’Ouest, dans lesquelles on peut voyager sans devoir se mettre en quarantaine par la suite. La Poméranie Occidentale au bord de la mer Baltique, connue pour ses lacs, ses thermes, ses ports et ses stations balnéaires.

Juste au Sud, le pays de Lubusk est plus forestier et vallonné, l’idéal pour les randonnées. Des villes comme Gorzόw ou Zielona Gόra plairont aux amateurs d’architecture médiévale. Encore plus bas, c’est la Basse-Silésie, terres volcaniques et minières où on retrouve beaucoup de châteaux et des grottes. On y trouve Wroclaw, « la Venise polonaise ».

Enfin, dernière région, la Silésie, apprécié des randonneurs et cyclistes pour la Route du Nid d’Aigle, ses paysages verdoyants et ses châteaux. Dans le sud de la région, les Beskides et ses stations enneigées plairont aux amateurs de sports d’hiver.

Les montagnes du sud de la Silésie.
Les montagnes du sud de la Silésie. - Pologne Travel

Notre sélection vidéo