Abonnez-vous à -50%

La sœur de Jérémy «le sataniste», qui a tué Mbaye Wade à Liège, prend sa défense: «Mon frère est aussi une victime»

Jérémy.
Jérémy. - D.R./FB

Il est clair que la rencontre, dans la nuit de jeudi 17 au vendredi 18 septembre, entre Mbaye Wade et Jérémy s’inscrivait dans le cadre d’une relation consentie entre adultes responsables.

La version soutenue par la défense fait état d’une relation précédente au début du mois de septembre qui s’était assez mal déroulée puisque dans sa déclaration, Jérémy, le colosse bodybuildé, signale que Mbaye Wade l’a violé après l’avoir drogué. Toujours selon sa version, il aurait demandé à Mbaye de cesser le rapport car il ressentait des douleurs.

« Mon frère est aussi une victime », expliquait, mercredi matin, par téléphone, la sœur de Jérémy. « Il avait été abusé sexuellement par cet homme lors d’une précédente rencontre. »

►► Nos informations

►► « Jérémy vit très mal son homosexualité » : voici le portrait de l’auteur des faits