Abonnez-vous pour 1€

Le digital a aidé nos entreprises à traverser la crise: certaines ont continué leur activité mais d’une autre manière

Vidéo
André Blavier
André Blavier

« L’Agence du Numérique est une société anonyme de droit public, nous explique André Blavier, Expert senior et manager de l’Agence du Numérique. Nous travaillons directement pour le gouvernement wallon et toutes les institutions de la Wallonie. Et comme notre nom l’indique assez clairement, l’objectif de l’Agence du Numérique est de favoriser le développement du numérique en Wallonie, de lui permettre de réussir sa transformation numérique sur tous les aspects. »

Benoît Hucque, responsable de l’Agence du Numérique : « Notre mission est de promouvoir et de valoriser le numérique, qu’il soit économique, dans les entreprises, dans les équipements des écoles, du territoire ou dans la formation. Le numérique recouvre pas mal d’aspects. Le numérique est un outil au service d’un objectif : d’entreprise, de ville… »

Comment l’Agence du Numérique a-t-elle vécu la crise de la Covid ? « Évidemment, comme toutes les organisations, la crise du Coronavirus a eu un impact sur l’Agence du Numérique, poursuit André Blavier. Mais je dirais qu’au niveau de son activité, finalement, l’impact a été très limité, parce que nous sommes une organisation très digitalisée, et que le passage en télétravail total s’est accompli du jour au lendemain sur un claquement de doigts. L’impact qu’on regrette, comme n’importe quelle entreprise, c’est de moins voir ses collègues, de moins avoir de contacts informels entre nous. On est en train de recommencer petit à petit. »

Le digital a-t-il aidé les entreprises à traverser la crise plus ou moins sereinement ? Oui, si l’on en croit les différents témoignages d’entrepreneurs et de chefs d’entreprises publiés dans nos éditions au cours des 15 derniers jours, le digital les a accompagnés positivement.

Pour certaines, il a permis de poursuivre le travail à distance : télétravail, vidéoconférences… Pour d’autres, fermées physiquement pour cause de confinement, il a aussi permis de continuer l’activité mais d’une autre manière : vente en ligne, création d’un web-shop… La société EVS, mondialement reconnue comme le leader des technologies de production vidéo en direct, a même réalisé plusieurs embauches à distance pendant le confinement.

« C’est toujours très difficile à dire, puisqu’une entreprise n’est pas l’autre, en fonction des secteurs d’activité, poursuit André Blavier. Il est évident que le digital n’a pas le même type d’impact pour une menuiserie qui fabrique des meubles que pour un bureau de comptabilité qui manipule essentiellement des données. Mais je dirais qu’aujourd’hui, la capacité à utiliser les applications en ligne est quand même une manière très simple de permettre de finalement casser le lien avec le bureau physique. »