Abonnez-vous à -50%

Mario Kart Home Circuit: transformez votre salon en circuit de course digital

Vidéo

Nous avons pu découvrir en avant-première le fonctionnement de ce jeu mélangeant réel et virtuel. Voir le Royaume Champignon prendre vie dans un intérieur meublé à quelque chose de magique. Quel enfant ne s’est jamais imaginé des courses endiablées sur le tapis du salon ou la terrasse avec ses petites voitures ou un bolide téléguidé ? Ici l’imaginaire prend vie avec des interactions entre les éléments vus sur l’écran et le petit véhicule bien réel piloté via une console Nintendo Switch.

Unboxing

Dans la boîte de Mario Kart Home Circuit vous trouverez un kart, avec Mario ou Luigi au volant, un câble de recharge, 4 portiques pliables en carton et 2 plaquettes avec des flèches. Pas de cartouche de jeu ni de code de téléchargement. En effet, vu que les karts miniatures sont indispensables pour jouer, le logiciel sera téléchargeable gratuitement sur l’eShop de Nintendo. La synchronisation se fera avec l’aide de la caméra située sur le petit véhicule motorisé, en la pointant sur un QR code affiché sur l’écran de la Switch ou de la TV. Car oui, il est possible de jouer sur l’écran télévision.

Premier tour de piste

Mais comment trace-t-on le circuit entre les pieds d’une table, d’une chaise ou autour du divan ? Tout d’abord Nintendo conseille un espace minimum de 3,5mx3m pour jouer correctement. Le fait que les logements au Japon soient généralement bien moins spacieux qu’en Europe explique ces dimensions minimales facilement accessibles.

Une fois l’espace de jeu choisi il faut y placer les 4 portes en carton. Quel que soit le mode de jeu, il faut alors tracer le parcours. On place le kart au sol. Sur l’écran, la réalité augmentée fait apparaître un Mario (ou Luigi) animé au premier plan. Lakitu, le personnage sur un nuage que les habitués de la licence connaissent déjà, va venir déverser (virtuellement, pas de panique !) de la peinture sur les roues avant de votre véhicule. À vous de prendre les commandes du kart avec les sticks et boutons de la console pour faire votre circuit en prenant soin de passer sous tous les portiques. Une fois revenu au point de départ, votre piste peut-être validée. On vous conseille d’ajouter des éléments bien réels pour délimiter vos tracés. Manne à linge, chaussures, gobelets, boîtes en carton… il n’y a pas de limite à l’imagination. Ces obstacles biens réels ajouteront du fun et du challenge à l’expérience de jeu. À la fois en empêchant de couper les virages (on vous voit les tricheurs !) mais aussi en devenant des éléments ralentisseurs en cas de collision.

Différents modes de jeu

Le mode principal est le Grand Prix. Comme pour les autres titres de la série, il faudra débloquer successivement différentes catégories de puissances (50cc, 100cc, 150cc et 200cc) en remportant les 8 Grand Prix comptabilisant 24 courses différentes. La vitesse réelle du kart augmentant avec chaque catégorie de puissance. Dans chaque course, les items bien connus des habitués de Mario Kart comme les fameuses carapaces, les champignons ou les peaux de bananes, affecteront le déplacement du petit véhicule. Dans cette toute nouvelle expérience de jeu, d’autres paramètres viendront pimenter les choses. Vents de travers lors de tempêtes de sable, environnements sous-marins, décors rétro issus de Super Mario Bros. Et oui, Nintendo parvient à innover encore dans cette saga de courses délirantes qui approche les 30 ans d’existence.

Le mode Custom Race donne, lui, une liberté totale de création pour votre circuit. Il est possible d’allouer une fonction à chaque portique en carton, qui par la magie de la réalité augmentée, se pare de piège en bloc de pierre, de plantes carnivores, de distributeurs d’items et bien d’autres possibilités encore. La personnalisation va jusqu’à pouvoir choisir de quel côté apparaîtra le piège ou le cadeau. A noter qu’il n’est pas possible de sauvegarder un tracé. Que ce soit dans ce mode Custom race ou un autre, il s’effacera lorsqu’on en crée un autre.

Dans le mode Time Trial il faudra battre votre meilleur temps symbolisé par un petit chrono qu’il faudra tenter de dépasser. Ce mode de jeu s’avère sympa si l’on ne dispose que d’une Switch et d’un Kart en permettant de s’affronter à tour de rôle sur un tracé de votre choix.

Autre classique de Mario Kart, le Mode Mirroir, propose de rejouer tous les circuits du mode Grand Prix en sens inverse.

Cerise sur le gâteau, les pièces collectées durant les courses permettent d’acquérir des éléments de customisations virtuels tels que l’apparence du véhicule ou du pilote et le son du klaxon.

Et le multijoueur dans tout ça ?

Jusqu’à 4 joueurs (en local forcément !) pourront s’affronter. Ils devront chacun avoir une Switch et un exemplaire de Mario Kart : Home Circuit. On notera la présence d’une aide à la conduite débrayable qui permettra aux participants plus jeunes ou moins expérimentés de rester un minimum en piste.

Très prometteur

Vous l’aurez compris, cela semble bien partit pour être un carton. L’univers de Mario Kart associé à l’innovation constante que Nintendo apporte à l’industrie du jeu vidéo va apporter une nouvelle dimension. Le terrain de jeu devient infini et la réalité augmentée donne vie aux rêves de gosse. Sortie prévue le 16 octobre 2020 pour un tarif d’une centaine d’euros. Vous retrouverez notre test très prochainement. On y parlera de la portée et de l’autonomie des petits véhicules et de tous les autres détails qui restent à découvrir.

Notre sélection vidéo