Alix (« Koh-Lanta»): «Je peux être très féminine!»

Alix (« Koh-Lanta»): «Je peux être très féminine!»
© Laurent Vu/ALP/TF1

Vendredi dernier, on vous a découverte dans un nouveau rôle : celui de cheffe d’équipe. Sur quels critères avez-vous composé votre team ?

Je me suis basée sur le mérite et non sur le feeling. J’avais bien observé les candidats qui se donnaient à fond dans les épreuves, j’avais repéré le « petit truc en plus « de certains… Bref, je voulais composer une équipe homogène, sans stratège.

Etrange de retrouver Aubin dans votre équipe…

Au précédent Conseil, il n’avait pas voté contre moi. Je ne lui en ai pas voulu d’avoir éliminé Mathieu. Entre nous, c’était un peu une alliance tacite.

Aubin avait éliminé votre ami Mathieu car il le trouvait inactif sur le camp et parce qu’il formait un binôme dangereux avec vous : était-ce vrai ?

Mathieu était bienveillant vis-à-vis de tous sur le camp. Je me suis peut-être reposée trop sur lui, ce qui a fait croire à Aubin qu’on avait une alliance. Aubin a voulu casser un binôme potentiellement dangereux, voilà ! C’est vrai que j’aurais voulu aller très loin avec Mathieu, qui a été surpris par des stratégies si précoces.

Sur les réseaux sociaux, Denis Brogniart a recadré Mathieu en lui disant « « Koh-Lanta », ce n’est pas que du sport. A un moment, Mathieu, tu as lissé un peu ta personnalité pour être capital dans les épreuves et assez en retrait sur le camp. « Qu’en pensez-vous ?

C’est totalement faux. Mathieu était actif sur le camp et inactif dans les stratégies. Denis insiste sur le fait que Mathieu pouvait être dans le collimateur de certains car il brillait dans les épreuves. Mais il n’y a pas forcément de logique dans « Koh-Lanta ».

Vous habitez chez vos parents. Ont-ils été plus angoissés par votre participation à « Koh-Lanta » ou en apprenant votre engagement chez les pompiers volontaires ?

Ils étaient bien plus inquiets de me voir partir pour « Koh-Lanta » ! Ils n’y croyaient pas. Ce jeu, je voulais y participer pour me mettre au défi, me confronter à quelque chose d’énorme. Il y a trois ans, je travaillais dans la restauration et j’avais été victime d’un petit burn-out. Concernant mes activités de pompier volontaire, 80 % des interventions sont sanitaires, c’est-à-dire d’aide à la personne.

Vous avez publié des photos de vous très sexy sur Instagram. Pour quelles retombées ?

(Rires.) Rien n’est calculé ! Je peux être très féminine et aussi une vraie tête de con. Ces photos prouvent que je ne suis pas qu’une fille rentre-dedans : je suis aussi très à l’aise dans mes baskets.

Koh-Lanta *** 21 h 05 TF1

Notre sélection vidéo