Mallory Gabsi: «Je garde les pieds sur terre»

Mallory Gabsi: «Je garde les pieds sur terre»
© RTL

Quel sera votre rôle dans cette « Grande balade bruxelloise « inédite ?

Je proposerai des petites recettes faciles à reproduire à la maison. Je me rendrai également au Marché Matinal et je m’intéresserai aux bières de Beersel. J’ai donc pu animer une partie de l’émission seul. C’était très intéressant, d’autant plus que je suis moi-même originaire de Bruxelles.

Vous serez aussi accompagné de Sophie Pendeville…

Tout à fait, je la retrouve lors des séquences tournées en cuisine. Une belle complicité est née entre nous depuis notre collaboration dans « A la sauce belge ». Je suis apparu pour la première fois à la télévision à ses côtés, donc je me sens très à l’aise avec elle.

Depuis votre participation à « Top chef », vous bénéficiez d’une notoriété grandissante. Comment la gérez-vous ?

Je ne la calcule pas. Certes, ce n’est pas évident à maîtriser, mais je reste moi-même. Je prends toujours les transports en commun, je continue de faire les mêmes blagues, je vois toujours les mêmes gens… Je ne me prends pas la tête et je garde les pieds sur terre. Ma participation à « Top chef « ne me rend pas supérieur aux autres. Et puis, je n’ai que 23 ans ! En fait, je vis mes rêves un peu plus tôt que prévu, mais je suis très heureux comme ça.

Comptez-vous surfer sur la vague de la célébrité et participer à d’autres projets télé ?

Je prépare effectivement une émission pour RTL et plusieurs programmes avec M6. Je reviens d’ailleurs d’un tournage. Tout cela est assez confidentiel, donc je ne peux pas vous en dire plus. Mais la cuisine reste ma première passion. Je préfère profiter de cette visibilité pour aller à la rencontre des gens et leur présenter ma vraie identité culinaire. Le public connaît le Mallory de la télévision, mais il ne me connaît pas réellement. J’élabore ainsi de chouettes projets, comme des restaurants éphémères, des collaborations avec différents chefs autour de nouveaux concepts… Disons que je n’aime pas la routine.

Vous avez même été victime de votre succès, avec cette friterie éphémère parisienne lancée en compagnie de votre ami de « Top chef », Adrien Cachot…

Effectivement, nous avions dû fermer nos portes en raison d’une trop grande affluence. Cela s’est interrompu pour de bonnes raisons. Nous accueillions beaucoup trop de monde et il était inconcevable de prendre autant de risques en cette période si particulière. Le principal est qu’on ait pu concrétiser notre délire, au moins quelques jours.

Doit-on alors s’attendre à d’autres projets avec Adrien ?

2021 risque d’être une très belle année : c’est tout ce que je peux vous dire. Là, je me concentre sur de nouvelles choses. Je prépare un « Dinner In the Sky « pour ce 1er octobre et je serai à la Brasserie du Lac de Genval du 2 au 4 octobre. J’attends aussi avec impatience l’ouverture de la Villa Lorraine d’Yves Mattagne. En espérant que l’avenir nous réserve d’autres surprises, comme l’ouverture de mon propre restaurant l’année prochaine, qui sait ?

La grande balade ** 17 h 15 RTL-TVI

Notre sélection vidéo