4 conseils pour faire ses adieux malgré le covid

4 conseils pour faire ses adieux malgré le covid

Parmi les 6 règles d’or qui sont demandées à la population pour limiter la propagation du coronavirus, il y a celle de la distanciation sociale. Garder 1,5m de distance entre deux personnes est l’un des meilleurs moyens pour ne pas tomber malade ou contaminer d’autres personnes. Cette mesure a bien sûr un impact sur les funérailles. Organiser les adieux d’un proche avec un nombre limité de personnes qui ne peuvent pas s’approcher est difficile pour les familles. Il existe heureusement des solutions.

1. Cérémonie à distance

Il n’y a pas que pour le télétravail que les réunions à distance se sont imposées durant la crise sanitaire. Les chats vidéo en famille permettent ainsi de garder le contact avec un proche mourant et privé de contacts physiques en hôpital ou en maison de repos. Mais quand l’inévitable se produit, ce mode de communication permet d’envisager des obsèques où un plus grand nombre de personnes pourront assister. De nombreux centres funéraires sont désormais équipés d’une connexion livestream qui permet de suivre la cérémonie à distance depuis chez soi sur son ordinateur. Si le système de livestream n’est pas disponible, vous pouvez aussi organiser vous-même la connexion avec des applications désormais bien connues comme zoom ou teams.

2. Des petites attentions créatives

Tout le monde n’est pas familiarisé avec les nouvelles technologies mais il est possible de trouver d’autres solutions créatives pour réaliser un bel adieu comme des funérailles en plein air par exemple. Mais la météo en Belgique ne permet pas toujours ce type d’obsèques alors de petites attentions peuvent aussi permettre de rendre cet adieu à distance plus humain pour tout le monde. Invitez les proches qui ne peuvent pas être présents à allumer une bougie à l’heure de la cérémonie aux côtés d’une belle photo du défunt. Vous pouvez aussi placer le téléphone portable du défunt sur le cercueil et demandez à tous d'envoyer un gentil sms, un mot d'adieu, un mot de remerciement. Demandez à tous ceux qui restent chez eux, d’écouter la musique préférée du défunt en la diffusant simultanément lors de la cérémonie. Demandez à l’entrepreneur de pompes funèbres de passer, dans la mesure du possible, devant la maison du défunt, après la cérémonie et sur la route vers le cimetière ou le crématorium. Déposez une fleur sur le seuil de la porte du défunt. C’est un moment intime de recueillement. Toutes les idées permettant de réduire la distance sont bonnes à prendre en ce moment.

3. Pensez au deuil des enfants

Si tout le monde a besoin de contacts, l’absence de câlins est particulièrement difficile pour les enfants. Si les enfants ne peuvent pas dire au revoir physiquement à leur proche, aidez-les à enregistrer un message ou une vidéo d’adieu. Faites-les communiquer avec la famille via Skype, zoom ou teams. C’est également important pour les grands-parents de savoir qu’ils peuvent compter sur leurs petits-enfants. L’application de deuil pour les enfants jenetoublieraisjamais.be, développée par le spécialiste funéraire DELA, peut également aider les enfants à faire leur deuil.

4. Des condoléances virtuelles

Vous ne pouvez pas vous rendre à des funérailles mais vous vouliez adresser un message de condoléances, allumer une bougie virtuelle ou commander des fleurs pour la famille ? C’est possible grâce à la plate-forme de deuil dansnospensées.be.

Besoin d’informations et de conseils pour gérer au mieux les adieux d’un proche en cette période de covid ?
Les conseillers funéraires DELA sont à votre service pour vous soutenir et vous aider dans toutes les démarches avant, pendant et après les obsèques.