Abonnez-vous pour 1€

Des masques adaptés aux personnes sourdes et malentendantes, sont conçus à Fernelmont: l’Aviq en a commandé 10.000 à la société Entranam

Avec une telle fenêtre, sourds et malentendants peuvent lire sur les lèvres de leurs interlocuteurs.
Avec une telle fenêtre, sourds et malentendants peuvent lire sur les lèvres de leurs interlocuteurs. - B.M.

Les masques buccaux sont désormais tellement intégrés à notre quotidien qu’on en oublierait presque qu’ils pénalisent une partie de la population. En effet, en cachant nos bouches, impossible pour les personnes sourdes et malentendantes de lire sur les lèvres, une façon bien utile pour elles de suivre une discussion.

Ce problème se résout pourtant facilement : il suffit de porter des masques transparents. Dans la commune de Fernelmont, Entranam, une des rares entreprises de travail adaptées de Wallonie (elles sont une cinquantaine), vient justement de développer un modèle en tissu, lavable et donc réutilisable. Elle répondait à un appel d’offres de l’Aviq (Agence pour une Vie de Qualité), qui lui en a commandé 10.000.

Ils seront distribués en octobre aux professionnels des services en lien avec des personnes pratiquant le langage des signes et la lecture labiale, à qui ils seront utiles, et qui pourront les distribuer à tous ceux qui en ont besoin.

► La société s’est lancée dans la fabrication de masques en tissus au printemps.

Une quinzaine de couturiers fabriquent des masques exclusifs, entièrement conçus par Entranam.

► Le responsable commercial explique : « Nous avions répondu au marché public de l’Aviq avec trois prototypes. »

Notre sélection vidéo