Abonnez-vous pour 1€

Un couple attaque la Ville au conseil d’État à cause du marché dominical de Charleroi: «Nous ne sommes pas respectés!»

Cela les bloque.
Cela les bloque. - D.R.

Le marché dominical de Charleroi a déménagé depuis quelques mois maintenant, en prévision des prochains travaux à la ville haute. Problème : certaines des nouvelles artères sont fortement habitées et, selon les principaux intéressés, les riverains ne sont absolument pas respectés. « Logiquement, nous devrions disposer d’un espace libre de minimum 1m20 devant notre maison, ce n’est jamais le cas. Un jeune couple vient d’acheter une maison : le garçon a déclaré que s’il avait connu cette situation auparavant, il n’aurait jamais validé ce choix-là. « Un comble au moment où on veut repeupler la ville », témoigne un habitant des lieux.

La grogne se fait surtout ressentir dans les rues de la Science et Bernus, voire Huart Chapel. « Récemment, en ouvrant simplement la porte de mon garage, tous les sacs d’un marchand sont tombés à l’intérieur de celui-ci », corrobore Pierre Coppens, membre du conseil de quartier.

Une pétition a été initiée par les habitants des lieux.

► « Nous ne sommes pas contre les maraîchers. Mais une nouvelle fois, des solutions pratiques doivent être dégagées », conclut Pierre Coppens.

► Pour ne rien arranger, les riverains craignent, à tort ou à raison, que le déménagement provisoire ne se transforme en définitif. De son côté, la Ville ne souhaite pas commenter une procédure en cours.

Notre sélection vidéo