Abonnez-vous à -50%

Maxime, 5 ans, a été sauvé d’une maladie très rare à Mouscron: c’est une 1e mondiale médicale!

Maxime, 5 ans, a été sauvé d’une maladie très rare à Mouscron: c’est une 1e mondiale médicale!

Maxime n’a que 5 ans, mais il a déjà connu d’immenses souffrances dans sa jeune vie. Il est né avec une pseudarthrose congénitale du tibia, c’est une maladie rare et terriblement invalidante.

Pour faire simple, le garçonnet est né avec une malformation de la structure de l’os du tibia. L’os se déforme puis casse et la fracture ne se consolide jamais. C’est une pathologie douloureuse et frustrante pour le patient, ses parents et les médecins. Il n’y a pas de traitement satisfaisant. Elle requiert de procéder à des chirurgies répétées, très lourdes et qui peuvent mener à l’amputation si aucune solution n’est trouvée.

Face à cette situation délicate, le professeur Pierre-Louis Docquier, qui se trouvait dans une impasse, a décidé de faire appel au savoir-faire de la société Novadip Biosciences où travaille Justine Fourmeau, une bioingénieur de 37 ans, originaire de Mouscron qui a rejoint la société en 2017.

► Avec son équipe, elle a développé un procédé très complexe, une première mondiale !

► Elle témoigne des résultats sur le petit garçon.

Notre sélection vidéo