Abonnez-vous à -50%

Un ancien pro qui retrouve sa jeunesse, deux équipes qui refusent de jouer: voici les dix faits insolites du week-end dans notre football provincial

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - Freddy Hauglustaine.

►► Retrouvez l’entièreté de nos articles de sport régional pour 1 € seulement !

Un ancien joueur professionnel qui retrouve sa jeunesse, un retour après plus d’un an d’absence, une protestation contre la fermeture des buvettes… Il s’en est passé des choses ce week-end sur les pelouses wallonnes…

Un ancien pro qui se refait une santé

Vous vous souvenez de Giuseppe Rossini ? L’attaquant a la carrure de basketteur a jadis fait les beaux jours du Sporting Charleroi, de Courtrai et de Malines, pour ne citer qu’eux. À 34 ans, le Belgo-italien a quelque peu disparu des radars, mais pas des pelouses pour autant ! En effet, l’ancien Zèbre continue à offrir ses services à Tamines, qui vient de monter en D3 ACFF. Et on peut dire qu’il n’a rien perdu !

La seconde jeunesse de Giuseppe Rossini à Tamines.

Un retour après 546 jours

Givry a de quoi sourire en D2 ACFF. En plus d’avoir pris un bon point contre Stockay et d’être toujours invaincu, les Luxembourgeois ont fêté le retour aux affaires de Quentin Lejeune. Le défenseur n’avait plus joué plus d’une mi-temps en match officiel depuis le 14 avril 2019, soit 546 jours !

Givry: Quentin Lejeune a fait son retour en championnat, 546 jours plus tard.

Polémique au club de Georges-Louis Bouchez

Georges-Louis Bouchez est encore et toujours au centre de la polémique. Mais, cette fois, cela n’a rien à voir avec sa gestion politique. C’est plutôt le club des Francs Borains, dont le libéral est président, qui fait parler de lui. En effet, ce samedi, la buvette du club boussutois était toujours ouverte, malgré l’interdiction !

Boussu: la buvette des Royal Francs Borains ouverte malgré l’interdiction.

Un mouvement de protestation contre la fermeture des buvettes

En Belgique, la troisième mi-temps, c’est sacré. Alors, quand le gouvernement décide de fermer les buvettes, c’est tout un peuple qui se soulève. Car, au-delà de l’aspect festif de cet endroit, c’est véritablement toute l’économie d’un club qui repose parfois sur les ventes de boissons. C’est pourquoi le club de l’AS Ghlin, en région montoise, a décidé de se mobiliser pour montrer son désarroi face à cette lourde mesure.

Deux minutes sans jouer à l’AS Ghlin pour protester contre la fermeture des buvettes.

Un arbitre agressé après un match

Un bien triste événement s’est déroulé en terres namuroises. Kévin, un jeune arbitre, s’est fait violemment agresser par un joueur à la fin d’un match de P4…

Kévin, un arbitre namurois, agressé en P4, il témoigne: «J’en ai vomi».

Une buvette toujours ouverte… en toute légalité !

L’interdiction de fermer les buvettes a fait grincer beaucoup de dents. Certains ont décidé de protester, d’autres ont visiblement prétexté une fausse dérogation. Mais, à Raeren, ils n’ont pas eu besoin d’utiliser un tel stratagème. Les germanophones ont pu ouvrir leur buvette comme si de rien n’était et ce, en toute légalité !

Spectacle sur le terrain et à la buvette de Raeren...

Un but d’égalisation à la 96e

Les supporters de Manchester City se souviennent tous du but de Sergio Agüero à la 94e minute du match contre QPR en 2012, celui qui leur a offert le troisième titre de leur histoire. En P1 namuroise, Biesme a ressenti la même émotion ce week-end, toutes proportions gardées. À l’occasion de leur déplacement à Chevetogne, les Biesmois ont attendu la 96e minute et la dernière action du match pour arracher l’égalisation !

P1 Namur: «Un hold-up» biesmois à Chevetogne (+vidéo du match).

Deux équipes qui refusent de jouer

Drôle de scène ce week-end en région hutoise. À quelques minutes du duel entre Fize et l’UCE Liège, le seul homme présent sur le terrain était l’arbitre. En effet, les deux équipes ont tout simplement… refusé de jouer !

Fize et l’UCE Liège refusent de jouer: «Nous avons chacun pris nos responsabilités».

Une véritable dérouillée en P1

Des scores fleuve, on en voit souvent dans les plus petites divisions de notre football provincial. Mais, plus on monte dans les échelons, plus les matches sont serrés. Enfin, normalement, car il y a parfois des exceptions. Comme ce week-end en P1 liégeoise, par exemple. Lors d’un duel entre deux promus, Elsaute et Pontisse, le premier a littéralement marché sur son opposant !

P1: à défaut de bières, Elsaute a enfilé les buts contre Pontisse.

Bagarre générale et exclusion litigieuse

Une scène comme on ne souhaite jamais en voir s’est produite lors du duel entre Sart-lez-Spa et Battice. Après une violente faute, les esprits se sont échauffés et Manu Lukoki, défenseur d’expérience, a pris un carton rouge... alors qu’il n’aurait même touché son adversaire !

P2C: Manu Lukoki peste contre son carton rouge: «Je ne fais rien du tout».

Notre sélection vidéo