Abonnez-vous à -50%

Les Pays-Bas se penchent sur l’euthanasie active chez les enfants de 1 à 12 ans

Les Pays-Bas se penchent sur l’euthanasie active chez les enfants de 1 à 12 ans
123rf

A ce jour, l’euthanasie active est légale aux Pays-Bas pour les nouveau-nés de moins de 12 mois. Entre 12 et 16 ans, les enfants peuvent choisir l’euthanasie avec le consentement de leurs parents. Par contre, la pratique est toujours interdite sur les enfants âgés de 1 à 12 ans. Pour cette catégorie de patients incurables, on applique le principe du «laisser mourir», qui consiste à ne plus alimenter ou hydrater les malades.

Il faut mettre fin à ces méthodes martèlent les pédiatres. Le gouvernement se dit prêt à examiner le dossier.

Un petit groupe d’enfants, environ cinq à dix par an, seraient concernés. «On parle des patients pour lesquels aucun traitement n’existe, et qui permettrait un allongement de la durée de vie», précise Hugo de Jonge. «Dans ces cas-là, l’option des soins palliatifs ne se révèle pas suffisante. Et des enfants souffrent inutilement (parfois pendant longtemps), sans aucune perspective d’amélioration.»

Quelque 359 décès d’enfants ont été recensés aux Pays-Bas au cours des cinq dernières années, ressort-il du rapport envoyé par 38 pédiatres au parlement l’année dernière. «Dans 46 cas sur 359, le médecin a déclaré que l’euthanasie active aurait été une option bienvenue», peut-on encore lire dans le document.

En Belgique, la loi sur l’euthanasie a été étendue aux mineurs sans limite d’âge, en 2014. Les représentants légaux des jeunes patients incurables doivent cependant marquer leur accord sur cette demande.

Notre sélection vidéo