Abonnez-vous à -50%

Deux Russes et une Américaine décollent pour l’ISS à bord d’une fusée Soyouz

Deux Russes et une Américaine décollent pour l’ISS à bord d’une fusée Soyouz
Isopix

Parti à 07h45 (HB) du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, le vaisseau Soyouz MS-17 dans lequel avaient pris place Kathleen Rubins, Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov s’est amarré à la Station orbitale à 10h48 (HB).

«Un nouveau record a été établi (...) Le temps total entre le lancement et l’amarrage du Soyouz était de 3 heures et 3 minutes», a salué dans un communiqué l’agence spatiale russe Roskosmos quelques minutes après cet arrimage à la Station, en orbite à 408 kilomètres au-dessus de la Terre.

«Trois heures et trois minutes», a de son côté écrit sur Twitter le patron de Roskosmos, Dmitry Rogozine, pour saluer ce nouveau record. Le vaisseau des trois scientifiques est arrivé quatre minutes avant l’heure prévue.

Les vols les plus rapides vers l’ISS mettaient jusqu’à présent six heures environ. Cette nouvelle performance est rendue possible grâce à un nouveau système de guidage permettant de rejoindre l’ISS en seulement deux orbites, contre au moins trois auparavant.

Notre sélection vidéo