Abonnez-vous pour 1€

La désignation du chef de la zone de police Vesdre cassée par le Conseil d’État

Alain Barbier (à gauche) avait saisi le Conseil d’État suite à la nomination de Claude Paque (à droite) comme chef de corps de la zone de police Vesdre.
Alain Barbier (à gauche) avait saisi le Conseil d’État suite à la nomination de Claude Paque (à droite) comme chef de corps de la zone de police Vesdre. - Archive N.L.

Décidément, le Conseil d’État a du boulot avec Verviers. Après la suspension de la procédure mettant Jean-François Istasse à la tête de la ville la semaine passée, ce mercredi il a rendu une décision concernant la police de la zone Vesdre, qui regroupe Verviers, Dison et Pepinster. Comme le révèle l’Avenir, il a annulé la désignation de Claude Paque comme chef de corps de la zone.

En 2017, deux personnes étaient candidates pour diriger la zone. Claude Paque avait été choisi. L’autre candidat, Alain Barbier, avait attaqué cette désignation au Conseil d’État qui vient donc de lui donner raison pour manque d’impartialité.

Reste à voir quelle est la portée exacte de cette décision. Si le problème ne concerne que la forme, Claude Paque pourrait être redésigné rapidement via une nouvelle délibération du conseil de police. Mais si la procédure devait être entièrement reprise, cela prendra plus de temps… et d’autres personnes pourraient se porter candidates.

En attendant, un chef de corps faisant fonction a été désigné.

Notre sélection vidéo