Abonnez-vous à -50%

Un acheteur d’«Affaire Conclue» recadre sèchement un vendeur: «Ce n’est pas le même prix!» (vidéo)

Vidéo
Un acheteur d’«Affaire Conclue» recadre sèchement un vendeur: «Ce n’est pas le même prix!» (vidéo)
Capture vidéo

D’entrée de jeu, la nouvelle saison inédite d’Affaire conclue n’a pas laissé les téléspectateurs de marbres. Après les excuses de Sophie Davant dès la première émission, ils ont assisté au record de l’enchère la moins chère et maintenant à un recadrage de la part de Julien.

D’ailleurs, si Julien est bien connu pour une chose, c’est pour ne pas être une langue de bois. Ce mercredi 14 octobre, Robert, un vendeur, est reparti bredouille. L’offre faite par les acheteurs, et plus particulièrement par Diane, ne lui a pas plu.

Même si le commissaire priseur avait proposé un bon prix, les choses se sont déroulées différemment en salle des ventes. Robert, retraité de 70 ans, présentait une statue de bronze japonaise représentant un éléphant attaqué par deux tigres, datant de l’ère Meiji de la fin du 19e siècle. La statuette a été estimée à 1000 euros par Harold Hessel. C’est Diane qui a sorti la meilleure enchère : 620 euros.

Une déception

Robert, déçu que sa statuette ne fasse pas plus l’objet de convoitise de la part des acheteurs, a refusé l’offre. C’est là que Julien est intervenu : « J’en ai acheté un très beau ici, il était beaucoup plus gros. Je l’avais payé aux alentours de 3500-3800 euros. Mais attention ! Il était beaucoup plus gros ! C’est comme les diamants ça ».

Diane, compréhensive, a donc pris l’initiative de racheter l’objet au prix d’achat du vendeur, soit 800 euros, qu’il a aussi refusé. « C’est un bel investissement parce que vous achetez une voiture, quand vous la revendez, ce n’est pas le même prix ! », a lancé Julien, mais malgré cela, Robert est reparti avec son objet.

Notre sélection vidéo