Abonnez-vous à -50%

Coronavirus: plus de 7 milliards d’euros de dépenses supplémentaires pour la sécurité sociale

Coronavirus: plus de 7 milliards d’euros de dépenses supplémentaires pour la sécurité sociale
123rf

La Cour des comptes a publié et rendu jeudi à la Chambre son Cahier 2020 relatif à la sécurité sociale.

L’institution y a notamment examiné l’incidence, sur le budget de la sécurité sociale, des mesures activées dans ce domaine pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire du Covid-19. Il s’agit des mesures d’aide pour les employeurs et les travailleurs indépendants, des mesures d’aide pour les assurés sociaux (salariés et indépendants) qui ont été touchés par les mesures restrictives des pouvoirs publics ou ont été contaminés par la Covid-19, ainsi que du remboursement de dépenses spécifiques liées au Covid-19 par l’assurance soins de santé. L’octroi de moyens financiers supplémentaires aux hôpitaux a aussi été évalué.

Selon les données disponibles, et encore partielles, il ressort que le manque à gagner pour les recettes de la sécurité sociale s’élève, pour 2020, à 6,2 milliards d’euros, tandis que les dépenses supplémentaires engendrées par la crise sanitaire du coronavirus s’élèvent à 7,8 milliards d’euros, a calculé la Cour des comptes.

Les comptes de la sécurité sociale étaient pourtant sous contrôle l’année dernière. L’exercice 2019 s’était ainsi clôturé sur un solde provisoire positif de 1,067 milliard d’euros, contre -15,7 millions d’euros en 2018.

En 2019, les recettes se sont élevées à 103,38 milliards d’euros, soit 4,94 % de plus qu’en 2018. Les dépenses se sont élevées à 102,32 milliards d’euros (+3,84 % par rapport à 2018). La toute grande majorité de ces dépenses (89,38 %) a été consacrée aux prestations aux assurés sociaux (pensions, soins de santé, incapacité de travail, chômage, etc.), qui ont augmenté de 3,70 %. Les dépenses de pensions ont augmenté davantage que la moyenne (4,05%) du fait de l’accroissement du nombre de bénéficiaires et de l’évolution du montant de la pension moyenne versée, détaille la Cour des comptes. Les dépenses de soins de santé ont également augmenté davantage (5,47%), ainsi que les dépenses en matière d’incapacité de travail (6,32 %), une progression qui s’explique surtout par une hausse du nombre de jours indemnisés. Les dépenses de chômage ont par contre reculé de 6,90%, essentiellement en raison de la diminution du nombre de chômeurs indemnisés et d’ayants droit.

Dans son rapport, la Cour des comptes se plaint par ailleurs du non-respect des délais légaux pour la transmission des comptes par les institutions publiques de sécurité sociale (IPSS).

Notre sélection vidéo