Abonnez-vous pour 1€

Vingt personnes devant le tribunal de Verviers pour infractions aux règles du confinement

Une audience spéciale «
coronavirus
» s’est tenue ce jeudi devant le tribunal de police de Verviers.
Une audience spéciale « coronavirus » s’est tenue ce jeudi devant le tribunal de police de Verviers. - Pexels

Le 18 mars 2020 à midi tombait l’interdiction de circuler et de se rassembler, le début d’un confinement obligatoire qui devait durer jusqu’au début mai. Mais que de nombreux Belges, principalement parmi les jeunes, ont enfreint allégrement, d’où une avalanche de PV dressés par les policiers, avec à la clef une transaction de 250 euros, que la plupart des contrevenants ont payée. Mais ceux qui ne l’ont pas fait se sont vus cités devant le tribunal.

Une audience spéciale pour eux s’est tenue ce jeudi devant le tribunal de police de Verviers, où vingt personnes étaient poursuivies. Mais c’est dans une salle déserte, où seules trois personnes sans avocat étaient présentes, que cette audience s’est tenue.

Un dossier concernait un jeune homme de 20 ans, pris dans un rassemblement de 11 jeunes à Hodimont, le jour même du confinement, et qui a failli tourner à l’émeute. Un deuxième impliquait une aide soignante prise avec quatre autres personnes à bord de sa voiture, qui avait une explication loufoque. Le troisième concernait une jeune étudiante prise sur la voie publique en compagnie de deux autres personnes malgré un premier avertissement.

Les 17 autres dossiers seront traités par défaut, sans débat donc. Tous ceux-là risquent des amendes ferme, allant de 200 jusqu’à 800 euros, les trois personnes présentes pouvant espérer un sursis pour l’amende. Plus les frais de justice, environ 300 euros, qui à eux seuls, dépassent déjà le montant de la transaction de 250 euros non payée.

Jugement dans un mois.

Notre sélection vidéo