Abonnez-vous à -50%

Caroline Désir prend de nouvelles décisions pour les écoles: prolongation des vacances de Toussaint, code couleur, suspension des réformes du pacte…

Caroline Désir prend de nouvelles décisions pour les écoles: prolongation des vacances de Toussaint, code couleur, suspension des réformes du pacte…

Lors de cette réunion, la Ministre a rappelé aux acteurs de l’enseignement qu’elle était parfaitement consciente des importantes difficultés rencontrées sur le terrain, tant pour les directions que pour les enseignants et les autres membres du personnel. Elle ne veut en aucun cas minimiser les problèmes. La Ministre a d’ailleurs tenu à souligner l’engagement remarquable des directions, qui travaillent presque nuit et jour pour y faire face et garantir le maintien des activités pédagogiques dans leurs écoles.

Dans ce contexte compliqué, plusieurs décisions avaient déjà été prises ces dernières semaines mais la situation sanitaire oblige la ministre prendre de nouvelles décisions, consciente qu’il faut aller plus loin pour permettre aux directeurs et aux équipes éducatives de se concentrer prioritairement sur la gestion de la crise et la réparation des dégâts socio-pédagogiques qu’elle provoque chez les élèves.

Concrètement, la Ministre de l’Éducation, en concertation avec ses collègues du Gouvernement, a décidé de suspendre la mise en œuvre des réformes du Pacte pour un enseignement d’excellence qui peuvent l’être et qui ont une incidence sur la vie des écoles et le travail des équipes.

Cela concerne principalement :

– La suspension, au moins partielle, de l’organisation de la formation en cours de carrière, dont les formations au tronc commun ;

– Le report de l’implémentation des nouveaux référentiels du tronc commun (et des dispositifs qui l’accompagnent) à la rentrée 2022 ;

– Le report de la réforme du qualifiant et de l’évaluation des membres du personnel.

La Ministre Caroline Désir insiste fortement sur le fait que les réformes prévues par le Pacte sont plus que jamais indispensables. Il ne s’agit donc que d’un report dans le temps de réformes qui ont pour ambition de répondre aux défis fondamentaux de notre système scolaire.

Prolongation des vacances de Toussaint

La Ministre de l’Éducation a été saisie par certains interlocuteurs d’une demande d’anticiper les vacances de Toussaint ou de les prolonger d’une semaine.

Cette idée a clairement du sens vu la situation sanitaire et l’état de fatigue des directions, des enseignants et des autres membres du personnel, mais elle présente divers inconvénients majeurs dont les impacts pédagogiques pour les élèves et la difficulté pour les parents – qui subissent eux-aussi de plein fouet les effets de la crise sanitaire – de trouver des solutions de garde pendant toute une semaine.

Sous réserve des décisions du CODECO, afin de malgré tout offrir une petite bulle d’oxygène aux directions et aux équipes éducatives, la Ministre de l’Éducation, après concertation avec le Gouvernement, a décidé de prolonger les vacances jusqu’au 11 novembre et de réduire de 2 unités le nombre de jours d’écoles prévus par le calendrier scolaire cette année scolaire (tout en respectant le minimum légal).

Ce choix doit maintenant faire l’objet des adaptations réglementaires requises et être communiqué de manière formelle aux pouvoirs organisateurs et aux directions.

Par ailleurs, des contacts sont en cours pour dégager des pistes de solutions permettant la mise en place de services minimum de garderies sans mobiliser les directions d’écoles et leurs équipes éducatives.

Les codes couleurs

Comme la Ministre Caroline Désir a déjà pu l’exprimer à de nombreuses reprises, il est important de laisser les écoles ouvertes afin de répondre aux besoins de socialisation des élèves mais aussi afin de rattraper les retards d’apprentissage déjà constatés.

Rien ne remplace les cours dispensés par un enseignant, face à sa classe, et l’éducation doit constituer une priorité nationale. Il ne peut donc être envisagé à ce stade de fermer les écoles, et il convient de maintenir les cours en présentiel tant que faire se peut.

Des discussions ont été menées par ailleurs avec le Ministre de l’Éducation néerlandophone Ben Weyts qui défend également ces principes, très largement partagés par les acteurs de l’enseignement.

En fonction des décisions qui seront prises par le CODECO, de nouvelles réunions auront lieu dans les prochains jours pour retravailler les scénarios correspondant aux actuels codes couleurs, dans la perspective de rencontrer au maximum les intérêts des enfants et des jeunes tout en limitant les impacts organisationnels d’un changement de code pour les écoles et en garantissant la sécurité de toutes et tous.

Notre sélection vidéo