Abonnez-vous à -50%

Les contaminations à l’école s’accélèrent: +55,5% entre la première et la deuxième semaine d’octobre!

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - BRUNO FAHY

L’augmentation du nombre de cas s’est accélérée dans les écoles, d’après l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE). Entre le 5 et le 11 octobre, 0,19 % des élèves de l’enseignement fondamental et secondaire ont été testés positifs. À savoir 40 enfants de maternelle, 355 de primaire et 1.301 de secondaire, soit un total de 1.696 élèves, contre 1.091 la semaine précédente. C’est une augmentation de 55,5 % entre les deux semaines.

Si l’on regarde l’incidence sur 14 jours, on détecte 308 cas pour 100.000 élèves de l’enseignement fondamental et secondaire. Au cours de la période précédente, l’incidence était de 235 cas pour 100.000 élèves.

Depuis le dernier bulletin de vendredi dernier, 9.500 élèves et étudiants ont été nouvellement mis en quarantaine entre le 5 et le 11 octobre, indique l’ONE. Il s’agit de la plus forte progression depuis la rentrée scolaire. Entre le 28 septembre et le 4 octobre, on recensait 5.820 nouvelles mises en quarantaine du côté des élèves.

Au niveau du personnel, 598 membres du personnel des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont été testés positifs entre le 5 et le 11 octobre. C’est deux fois plus qu’au cours de la semaine précédente (290). Au niveau des mises en quarantaine, on est passé de 422 à 575.

Même si le nombre de cas augmente à l’école, l’ONE souligne que toutes ces contaminations n’ont pas eu lieu à l’école. « 17 % au moins des cas à l’école ont été signalés comme secondaires à une transmission à l’école. » Ce pourcentage évolue peu de semaine en semaine puisque la semaine précédente, l’ONE précisait que « seuls 16 % des cas à l’école peuvent être considérés comme liés à une transmission au sein même de l’école ».

Si on regarde l’évolution depuis la rentrée, les élèves de secondaire restent les plus touchés, loin devant les autres. Au départ, les élèves de primaire arrivaient en deuxième position mais ils ont été rattrapés à partir de la fin septembre par les membres du personnel (2e position) et, depuis le début du mois d’octobre, par les étudiants de l’enseignement supérieur hors universités (3e position).

Précisons enfin que la plupart des tests qui se sont révélés positifs avaient été réalisés suite l’apparition de symptômes compatibles avec le Covid-19. 28 % des cas ont également été testés suite à un contact étroit au sein du foyer et 13 % suite à un contact étroit à l’école avec une personne positive.

Au niveau géographique, c’est la région bruxelloise qui arrive en tête, suivie par le Hainaut et la province de Liège.

Notre sélection vidéo