«La Révolution» revisite l’Histoire française sur Netflix: à voir ou pas?

La Révolution nous plonge dans une réalité alternative.
"La Révolution" nous plonge dans une réalité alternative. - © Netflix

C’est la nouvelle série bleu-blanc-rouge de Netflix. Et, après l’avoir binge-watchée… on peut dire qu’elle est épatante, tant par son esthétique léchée (les premières images annonçaient une production gore, mais dont la photographie rivalise avec celle de « Game of Thrones ») que par son intrigue, qui offre une relecture fantastique et fantasmée de la Révolution française.

Nous sommes en 1787, dans le comté fictif de Montargis : alors qu’il tente d’élucider un meurtre, Joseph Guillotin (Amir El Kacem, vu notamment dans « Hippocrate »), le malheureux docteur qui instaurera la guillotine comme unique mode d’exécution de la peine de mort, découvre l’existence du « sang bleu », un nouveau virus dont les symptômes sont des plus inquiétants. Il apprendra vite que la maladie se propage essentiellement au sein de l’aristocratie, et pousse les nobles à s’attaquer aux gens du peuple. C’est le début des émeutes qui marqueront à jamais un tournant dans l’histoire de France. « Et si on nous avait menti depuis plus de deux siècles ? », tease la production de cette ambitieuse fiction.

Huit épisodes composent la première saison (interdite aux moins de 16 ans !) de cette uchronie assumée et maîtrisée, emmenée par un casting étonnamment bon sur une bande-son en parfaite adéquation avec l’action. Une belle surprise, à découvrir dès ce vendredi 16 octobre sur Netflix.

Notre sélection vidéo