Marine Delterme: «Alice Nevers a déteint sur moi»

Marine Delterme: «Alice Nevers a déteint sur moi»
© TF1

Le dernier épisode de la saison 17 d’« Alice Nevers  » avait laissé les téléspectateurs en plein suspense, avec Solanas abattu en pleine rue et le retour de Mathieu Brémont (Alexandre Varga), l’ex-compagnon d’Alice et père de son fils, Paul ! « Alice doit gérer la réapparition du père de son enfant et, surtout, l’envie de celui-ci de jouer un rôle dans la vie de son fils après des années d’absence », confie Marine Delterme, l’interprète d’Alice Nevers. « C’est d’autant plus compliqué qu’il s’agit d’un homme ambivalent et un peu dangereux, qui porte toujours une part d’ombre en lui. Son retour est donc synonyme d’inquiétude. Et Alice tente de concilier les demandes de Mathieu et les craintes de Marquand, qui veut conserver sa place auprès de son fils. »

Pour la comédienne, cette intrigue devrait toucher beaucoup de téléspectateurs. «  Ces nouveaux épisodes sont plus ancrés dans la réalité. La cellule familiale est un peu malmenée ! Or, il y a de plus en plus de familles recomposées, et organiser une garde partagée est souvent source de conflits. Le questionnement sur la place de l’enfant dans une séparation est central dans cette saison, plus intimiste, qui m’a évoqué l’ambiance du film « Kramer contre Kramer ». Avec cette arche focalisée sur la vie privée d’Alice, la série s’éloigne du côté thriller pour être plus dans l’émotion et l’aspect psychologique.  »

Une histoire d’amour avec le public

Cela fait désormais dix-huit ans que Marine Delterme campe Alice Nevers. Un rôle quasi fusionnel. « Je suis très impliquée et je mets beaucoup de moi dans ce personnage. Mais Alice aussi a déteint sur moi, elle m’a donné de l’assurance. Et puis, entre Alice et le public, c’est une vraie histoire d’amour ! Dans la rue, les gens viennent vers moi avec beaucoup de gentillesse. C’est un lien rare dans une carrière d’actrice.  »

Près de deux décennies de tournage qui laissent aussi des souvenirs impérissables. «  La série a pris un tournant lorsque les scénaristes ont intégré ma grossesse à l’histoire. En fait, j’ai une double vie. (Rires.) Mon plus jeune fils a pratiquement le même âge que celui d’Alice. Il a toujours été un peu jaloux de lui… jusqu’au jour où il a joué dans un épisode, une expérience qu’il a adorée. Quant à Gabriel, mon fils aîné, il a tourné avec moi l’année dernière. Le voir faire ses premiers pas à l’écran en étant à ses côtés a été un moment extraordinaire, sûrement l’un des plus forts de ma carrière… et de ma vie ! »

Alice Nevers ** 21 La Une

Notre sélection vidéo