Dr Cath: «Ces animaux nous donnent une leçon de vie»

Dr Cath: «Ces animaux nous donnent une leçon de vie»
© RTL/Olivier Pirard

Elle ne se contente pas de présenter des plateaux, Catherine Dufrane. Son plus grand kif, c’est de mettre la main à la pâte ! A la SRPA de Liège, elle a bossé ! « Pour vraiment comprendre et ressentir, je voulais faire ce que font les bénévoles : commencer la journée par nettoyer les box. C’est petit à petit qu’on monte les échelons  », sourit Dr Cath. Si elle a tenu à rempiler pour un tour dans l’émission, c’est aussi parce qu’on n’en finit jamais d’apprendre avec les animaux, même si on est vétérinaire. «  Le courage, le respect et l’amour des compagnons fidèles sont immenses, cet échange, on ne l’oublie pas », assure-t-elle.

Cette nouvelle série d’épisodes est encore plus intéressante : « J’ai été particulièrement touchée par la précarité de certaines personnes qui essaient d’aider les animaux coûte que coûte. Et puis… revoir les adoptions de la première saison m’a donné beaucoup d’espoir. C’est merveilleux de les voir épanouis. »

165 abandons par jour

Chaque jour en Belgique, 165 animaux sont abandonnés. S’il est vrai qu’avec le confinement, les chenils se sont vidés, beaucoup ayant trouvé le moment propice pour accueillir un compagnon, la période est cruciale, estime la vétérinaire. « Je note des comportements dominants chez certains de mes petits patients… On est maintenant à un tournant, il faut être hyper-vigilant pour qu’il n’y ait pas plus d’abandons. » Retirer un animal à son propriétaire qui n’est plus en mesure de s’en occuper, c’est toujours une séquence très émouvante dans cette émission, que Dr Cath aborde avec beaucoup d’empathie. Une occasion aussi de saisir une autre facette de sa personnalité, car elle se démarque par sa diplomatie et son sens de l’écoute. «  J’essaie de les comprendre, et ils se sentent respectés. Parfois, on tombe sur des gens de mauvaise foi… »

Dans les refuges atterrissent majoritairement des chiens plus âgés, ou cabossés… Là aussi, l’émission bat les préjugés en brèche. « Il y a des adoptants pour tout type d’âge, les gens ont moins de réticences, ils recherchent plus l’affection que le pedigree. La crise du covid a permis cette prise de conscience  », se réjouit-elle. Mais le programme ne se limite pas aux chiens et aux chats, d’autres espèces cherchent famille à cœur ouvert. Cochons, poules, chèvres, vaches… Dr Cath nous l’assure, avec eux aussi, on peut nouer un lien affectif. «  Ils sont hyper-attachants. Le contact est différent, mais ils s’expriment, sont reconnaissants à leur façon. Et puis le simple fait de parler à l’animal permet un échange qui est une forme d’amour. »

De toutes ces histoires, le dénominateur commun que retient la vétérinaire est l’énorme force de caractère de ces animaux. «  Ils nous donnent une leçon de vie ! D’une part parce qu’ils se battent pour vivre, et d’autre part, et cela me bouleverse, quand bien même ils ont été maltraités, ils refont confiance parce que pour une fois ils se sentent aimés. C’est extraordinaire ! » conclut-elle.

Docteur Cath *** 18 h 25 RTL-TVI

Notre sélection vidéo