Abonnez-vous à -50%

Mons-Borinage: quand le covid met à mal les services de police

A la police des Hauts-Pays.
A la police des Hauts-Pays. - EG

Le commissariat de police de la place Louise à Mons est placé sous quarantaine à partir de ce jeudi. Trois policiers ont été testés positifs au coronavirus. Trois de leurs collègues présentent des symptômes. Jean-Hubert Nicolay, le chef de corps de la police montoise, n’a voulu prendre aucun risque.

La recrudescence du virus touche également les autres zones de police, dans une moindre mesure.

À la police des Hauts-Pays

À la police des Hauts-Pays, deux personnes sont positives, dont le chef de corps lui-même, Patrice Degobert. Il travaille donc à distance et en vidéoconférence. Du coup, 8 personnes ont été placées en quarantaine par mesure de précaution. Parmi elles, 6 savent déjà qu’elles sont négatives.

« Nous réalisons un suivi journalier de toutes les absences et de toutes les situations, explique le chef de corps Patrice Degobert. Nous avons des plans pour adapter les différents services à la situation. En plus des absents liés au covid, il y a aussi 8 ou 9 agents absents pour des choses non liées au virus. Cela rend difficile la gestion de certaines missions, mais tous les services sont ouverts. » Et de rappeler que les plaintes se font uniquement sur rendez-vous.

Il précise également que les réunions continuent à se faire, en vidéoconférence.

À la police boraine

Pour l’instant, au sein de la police boraine, aucun service n’a dû être fermé. Il y a malgré tout des agents en quarantaine. Ils sont 12 pour le moment. La zone est en attente des résultats des tests.

À la police Sylle et Dendre

« La situation reste tout à fait gérable », précise le commissaire Hars de la police Sylle et Dendre. Il n’y a pas de services fermés, même si la zone présente quelques agents positifs et/ou en quarantaine.

Notre sélection vidéo