Abonnez-vous à -50%

Boucle du Hainaut dans le Centre: «Cette contre-expertise, c’est du foutage de gueule!»

Le député estime que la confiance est impossible à instaurer dans de telles conditions.
Le député estime que la confiance est impossible à instaurer dans de telles conditions. - News/DC

La semaine dernière, la Communauté Urbaine du Centre (CUC) rencontrait le ministre Willy Borsus pour relayer les inquiétudes et l’opposition des citoyens ainsi que de nombreuses communes dans le cadre du projet de ligne à très haute tension protée par Elia.

Une réunion qui avait eu rapidement un effet concret. Dans un courrier circonstancié, le ministre MR expliquait notamment qu’il allait se rendre sur le terrain pour rencontrer citoyens et agriculteurs. Il précisait aussi qu’il allait mandater son administration pour mettre sur pied une contre-expertise du projet.

Le député sonégien cdH François Desquesnes avait alors insisté sur la nécessité absolue de la transparence dans cette démarche. Et avait suggéré la mise sur pied d’un accompagnement de ces contre-experts par des représentants de la CUC et des citoyens.

« Aujourd’hui, je suis très déçu et plus inquiet que jamais » nous a-t-il déclaré. « Ce mardi, le ministre a cité le nom de l’entreprise qui allait prendre en charge cette contre-expertise. Il s’agit de Jing Dai’s. J’ai effectué des recherches, n’ayant pas très bien compris le nom au premier abord. Et là, je suis tombé de haut ».

Voici ce qu’il a découvert

Notre sélection vidéo