Abonnez-vous à -50%

Philippe Clement avant le choc entre les Rouches et le FC Bruges: «Le Standard va se battre pour le titre»

Clement.
Clement. - Photo News

Après un début de saison en demi-teinte (3/9), le Club de Bruges monte en puissance au gré des semaines, au gré des rendez-vous aussi qui risquent, ces prochaines semaines, de (sur)charger le calendrier des tenants du titre. Les joueurs retrouvent leurs repères, les nouveaux venus s’acclimatent à leur nouvel environnement : tout profit pour Philippe Clement, qui visera cette saison son troisième sacre consécutif. Le deuxième de rang à Bruges, après avoir créé la surprise avec le Racing Genk en 2019.

Si le Sporting de Charleroi occupe toujours la tête du championnat, Bruges – actuellement dauphin à une unité des Zèbres – semble être le mieux armé dans la course au titre. Mais, pour le T1 brugeois, le déplacement à Sclessin sera loin d’être une sinécure. Tant les Rouches recèlent de qualités dans les différents compartiments du jeu. « J’attends ce match avec impatience », pointait, ce vendredi, Philippe Clement en conférence de presse. « Le Standard a déjà très bien presté depuis le début de saison. Non seulement en championnat, mais aussi sur la scène européenne. Cette équipe continue de s’appuyer sur ses forces de la saison dernière et atteint dorénavant un niveau plus élevé avec des garçons comme Raskin et Vanheusen. Je m’attends à ce que le Standard se batte pour le titre jusqu’à la fin de la saison. »

Le Standard, une équipe qui ne réussit plus au FC Bruges. La preuve en chiffres : sur leurs six dernières visites en bord de Meuse (cinq en championnat, une en coupe), les Blauw en Zwart n’ont jamais ramené la victoire (3 partages, 3 défaites). « J’ai aussi regardé les statistiques », évoquait Clement. « Cela fait quelques années que le Club de Bruges n’a plus gagné à Sclessin (NDLR : la dernière fois, c’était le 22 janvier 2017, victoire 0-3). C’est donc un réel défi. »

« Un deuxième départ »

À l’instar du Standard, le FC Bruges va devoir faire face à un calendrier très dense. Jusqu’à la prochaine trêve internationale, dans moins d’un mois, les Brugeois ont déjà coché sept matches à leur agenda. Une période délicate que Philippe Clement va devoir gérer tant bien que mal… « C’est un deuxième départ. Le mercato est terminé et, maintenant, on sait avec quel groupe on va pouvoir travailler jusqu’en janvier. J’ai jeté un œil à notre emploi du temps : nous allons jouer pas moins de 18 matches jusqu’au 26 décembre. Certains joueurs n’auront pas une seule semaine normale avant Noël. Ce sera une période très intense. » Et Philippe Clement de conclure sur une note d’humour : « Peut-être que mes joueurs n’aiment pas autant que ça mes entraînements… Dans tous les cas, il est clair qu’il va falloir opérer plus de rotations, si nous voulons que tout le monde soit à 100 % »

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo