Abonnez-vous à -50%

SNCB et Stib maintiennent leur offre maximale: «Les personnes qui ne peuvent pas télétravailler, doivent pouvoir compter sur les transports en commun»

Isopix
Isopix

Le comité de concertation, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement fédéral et des entités fédérées, a décidé vendredi soir de fermer les bars et restaurants pour un mois, de réduire la bulle sociale à une seule personne en dehors du foyer et d’instaurer un couvre-feu de minuit à 5h. Le télétravail devient également la norme partout où cela est possible.

Ces nouvelles mesures n’ont pas d’effet sur l’offre de la SNCB, a indiqué samedi un porte-parole de l’entreprise. «Les personnes qui ne peuvent pas télétravailler doivent pouvoir compter sur les transports publics», souligne la société. «La SNCB a rehaussé son offre ces derniers mois afin de privilégier la sécurité. Nous maintenons cet effort pour transporter les voyageurs en toute sécurité.» Durant le confinement de printemps, la SNCB avait diminué son offre.

Dans la capitale, les métros, bus et trams de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles rouleront aussi normalement. La Stib veut d’abord évaluer l’impact des mesures sur la fréquentation de son réseau avant d’envisager une adaptation de son offre.

Notre sélection vidéo