Abonnez-vous pour 1€

Des restaurateurs mouscronnois en colère veulent traîner l’État devant la Justice: «Les gens franchiront dorénavant la frontière pour aller manger»

Des restaurateurs mouscronnois en colère veulent traîner l’État devant la Justice: «Les gens franchiront dorénavant la frontière pour aller manger»

Ce sont des patrons en colère et déçus que nous avons rencontrés ce samedi matin quelques heures à peine après que le gouvernement Decroo a décidé de faire fermer les bars et restaurants du Royaume pour une durée d’un mois. Un nouveau coup dur pour ces professionnels qui commençaient seulement à sortir la tête hors de l’eau. Leur colère vient surtout du fait que rien ne présageait une telle décision. Aucun n’avait imaginé un tel scénario.

► « Les gens franchiront dorénavant la frontière pour aller manger » : la réalité des sacrifices dans les restaurants est difficile à assumer.

Désormais, ils comptent sur leur clientèle, qui est fort heureusement compréhensive et au rendez-vous, pour écouler leur stock et espèrent que cette fois-ci sera la dernière. Voici cinq coups de gueule différents de personnes d’accord sur le fait qu’on a sacrifié tout un secteur.

► Le patron du Point G, du Gaston Vouzote, d’« Au Petit Château », du groupe Moresto et de La Paix témoignent

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo