Abonnez-vous à -50%

Nos boucheries menacées: les craintes de Philippe Bouillon de La Roche

Philippe Bouillon devient président de de l’Auda et Audesa
Philippe Bouillon devient président de de l’Auda et Audesa - D.R.

Philippe Bouillon, vous venez d’être élu président des producteurs de Jambon et Saucisson d’Ardenne IGP et de l’Association pour l’Usage et la Défense de l’Appellation Jambon d’Ardenne. Quel est votre sentiment ?

C’est d’abord une reconnaissance pour l’ensemble de mon engagement depuis des années pour défendre ces produits d’appellation protégée. C’est aussi une mission qui m’est conférée à laquelle je souhaite répondre. Les enjeux sont nombreux !

Quel est le premier à vos yeux ?

En 1970, nous comptions près de 10.000 bouchers en Belgique. Aujourd’hui, nous sommes 2.800 tout au plus. En province de Luxembourg, il n’y a plus qu’une septantaine de bouchers-charcutiers. Lorsque j’étais petit, toutes les communes comptaient au moins une boucherie sur leur territoire. Aujourd’hui ce n’est plus le cas !

La suite de cette interview dans nos pages de lundi et dans notre édition digitale payante.

Notre sélection vidéo