Abonnez-vous à -50%

Un médecin généraliste belge a peut-être infecté 103 patients en ne portant pas son masque: «Je reçois des menaces de mort, ma carrière est terminée»

Illustration
Illustration - Belga image

« J’ai fait une grosse erreur ». Dans les colonnes du Nieuwsblad, GP reconnaît son erreur. Ce médecin généraliste de 68 ans ne se sentait pas très bien depuis dimanche mais a continué de travailler, rencontrant des patients sans pour autant porter constamment son masque buccal. « Je pensais que ce n’était qu’un rhume. Je suis une personne sportive. Samedi, je suis allé faire un jogging dans les bois, sous la pluie. Je pensais avoir attrapé froid à cause de ça », explique-t-il à nos confrères flamands.

Sauf que la réalité est tout autre. Le mardi, l’homme se fait tester et reçoit les résultats le lendemain : il est positif à la Covid-19. Problème, avant le fameux dimanche, le médecin ne portait quasiment jamais de masque. « Mais après être tombé malade, je portais pratiquement toujours un masque buccal. Ou du moins dans 80 % des cas », affirme GP.

Aujourd’hui, le généraliste est accusé d’être à l’origine d’un foyer de contaminations dans la commune de Kruisem (Flandre orientale). Près de 103 patients doivent se faire tester. « Tous ne seront probablement pas infectés. Ils n’ont pas tous été en contact avec lui de la même manière », précise néanmoins la porte-parole de l’Agence flamande des soins et de la santé.

Mais pourquoi ce professionnel de la santé n’a-t-il pas porté de masque ? « Quand je porte un masque, les verres de mes lunettes s’embuent toujours », souffle-t-il. « J’ai fait une erreur », reconnaît-il. L’homme a rapidement collaboré pour fournir la liste complète des personnes avec lesquelles il avait été en contact.

Aujourd’hui, GP le sait, sa carrière est terminée. « La réponse à mon erreur est disproportionnée. Je reçois des menaces de mort. Des inconnus m’appellent. On me dit qu’il vaut mieux que je meure. » À tel point que le généraliste flamand a pris une décision radicale. « C’est fini. J’arrête. Je veux arrêter ma pratique. J’ai une lettre prête pour mes patients pour les remercier tous et annoncer que j’arrête… »

Notre sélection vidéo