Abonnez-vous à -50%

Testé positif au coronavirus, Gaëtan, infirmier indépendant, a continué à travailler: «Je ne suis pas un cas unique» (vidéo)

Vidéo
Testé positif au coronavirus, Gaëtan, infirmier indépendant, a continué à travailler: «Je ne suis pas un cas unique» (vidéo)
AFP

Gaetan Mestag, un infirmier indépendant, était invité sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche » et a avoué avoir continué à travailler alors qu’il était atteint du Covid-19 : « Il y a un problème de main-d’œuvre et je ne suis pas un cas unique », a-t-il confié.

Les patients en danger ? « J’ai pris mes précautions »

« Il y aurait 20 % des infirmiers qui se porteraient pâle. Physiquement, quand on est capable de travailler, on nous demande, on nous propose, parfois on nous impose de travailler. Il faut savoir que si on n’y va pas, les collègues seront encore plus déforcés. La machine va donc s’enrailler. Les chiffres concernant les infirmiers qui se portent pâle risquent d’augmenter car la maladie continue de circuler, et plus elle circule, plus on a de risque de l’attraper »

Christophe Deborsu a alors demandé à l’infirmier s’il n’avait pas peur de mettre ses patients en danger : « Non, j’ai pris mes précautions », a-t-il répondu. « Cela fait six mois qu’on est tous, infirmières et infirmiers, en danger en étant confrontés à des patients malades ou potentiellement malades, qui ne se posent pas la question s’ils nous mettent nous en danger. Nous prenons nos précautions, nous portons nos masques et nous connaissons les règles de distanciation et d’hygiène. Nous pouvons donc travailler. Je ne suis plus contagieux d’après ce que la science dit. Je continue de prendre mes précautions ».

Faire travailler les soignants malades est « illégal »

Pourtant, faire travailler les soignants testés positifs au Covid-19 est « illégal » selon Carine Rosteleur, infirmière et secrétaire régionale à la CGSP : « Sciensano dit clairement que tout personne testée positive ne doit pas travailler. Il y a eu un arrêté au mois de mai un arrêté de Sciensano qui a dit que dans la stricte nécessité, quelqu’un testé positif pourrait travailler en unité covid. De cela découle qu’il y a maintenant des notes de service et des employeurs qui disent au personnel ’Asymptomatique ou positif, vous pouvez venir travailler’. C’est super-dangereux » .

Notre sélection vidéo