Abonnez-vous à -50%

Patrick Fiori: «Les gens ne savent pas forcément que j’ai de l’humour!»

On le découvrira bientôt sur France 3 dans «
Mauvaises graines
».
On le découvrira bientôt sur France 3 dans « Mauvaises graines ».

Sur cet album, il y a des sons plus dynamiques que vous vous interdisiez avant ?

J’adore ça. Mais je me disais : « non je ne peux pas aller jusque-là, c’est limite électro ». Je me suis demandé ce que les gens allaient penser. Je n’ai pas de cadre, je pourrais faire du jazz, du hard, rock. Je n’ai aucune limite. Mais je suis très rangé. Il faut faire attention à ne pas trop perturber les gens.

Il y a du second degré aussi. On le voit dans le clip d’« Un air de famille » où vous cherchez le clone de Patrick Fiori…

Oui, mais les gens ne savent pas forcément que j’ai de l’humour. Donc, parfois, il faut l’appuyer un peu. Ils ne savent pas que tu peux faire le con ! Je suis un mec de surprises : j’arrive n’importe où, n’importe quand, je peux arriver en Père Noël à Pâques (face à nous, il est habillé ce jour-là d’un cool sweat-shirt, NdlR).

Certains chanteurs aiment renouveler l’équipe d’auteurs et compositeurs avec laquelle ils travaillent. Vous, vous êtes un grand fidèle, vous travaillez toujours avec votre épouse, Soprano, Goldman…

Ils me connaissent tellement bien. Et ils sont en renouvellement perpétuel, ce n’est pas comme s’ils restaient dans le même truc. Pourquoi j’irais chercher ailleurs ? Je n’ai pas besoin de modernité, de noms. Jamais de la vie je n’ai commandé une chanson en appelant tout Paris pour avoir 300 chansons et choisir parmi elles. Jamais je ne ferai ça ! C’est pas un truc impersonnel un album. Moi j’aime être avec les gens. Travailler seul, je pourrais, mais ça me ferait chier.

Et Jean-Jacques Goldman, il sort toujours de sa semi-retraite pour vous…

Il y en a d’autres que moi… On s’entend bien avec Jean-Jacques et je pense que c’est lui qui a envie de sortir de cette retraite. C’est un mec fidèle aussi.

Le petit Patrick sur la pochette de l’album, à 6 ans, il était comment ?

Pareil ! J’étais un rigolo, je ne faisais que faire rire ma famille. Je ne peux pas dire que j’étais bon élève… mais j’étais sage. (sourire) J’étais déjà dans la musique à fond. Je regardais la télé le soir pour regarder les émissions de variétés des Carpentier par exemple. Mes parents ne disaient rien, ils m’ont accompagné dans mon parcours.

Bientôt, on vous découvrira acteur sur France 3, dans « Mauvaises graines »…

J’ai le rôle principal, qui a été écrit pour moi. Mon personnage sort de prison, il était innocent, et ouvre un centre de rupture pour jeunes délinquants dans un village. Je voulais mettre un pied dans la comédie, depuis longtemps. Mais c’est difficile d’y entrer. Et si ça marche pas, c’est pas grave, j’ai un métier ! (sourire).

Patrick Fiori sera en concert dans les cathédrales, dont Lille les 21 & 22 décembre. Et publie un 1er livre pour enfants, « Zino déménage ».

Notre sélection vidéo