Abonnez-vous à -50%

Hommage à Samuel Paty, le professeur décapité , devant l’ambassade française à Bruxelles

Hommage devant l’ambassage française.
Hommage devant l’ambassage française. - D.R.

L’ambassadrice de France en Belgique, Hélène Farnaud-Defromont, s’est jointe aux participants.

Le rassemblement s’est fait spontanément, après l’annonce de la mort de l’enseignant, tué pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet, dans une école de Conflans-Sainte-Honorine. L’assaillant, un jeune homme de 18 ans d’origine tchétchène, avait ensuite été abattu par la police.

« Nous portons un message d’unité », a déclaré Boris Faure, à l’initiative de cet hommage. « Nous nous levons contre le fanatisme, l’intolérance et la haine et défendons le droit à la liberté de la presse, donc aussi à la caricature. Nous soutenons les enseignants qui continuent à donner cours, parfois vent debout. Ils doivent susciter le débat, encore, car ils parviennent souvent à convaincre leurs élèves ».

Les participants ont déposé fleurs et dessins au pied d’une photo de Samuel Paty portant l’inscription « Assassiné parce qu’il enseignait ». Une femme portait également un panneau revendiquant « Je suis enseignante ».

À Paris, des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche sur la place de la République pour rendre hommage au professeur.

Notre sélection vidéo