«La Révolution» (Netflix): qui sont les acteurs qui jouent les frères Guillotin?

Lionel Erdogan (Albert Guillotin) et Amir El-Kacem (Joseph Guillotin)
Lionel Erdogan (Albert Guillotin) et Amir El-Kacem (Joseph Guillotin) - © Instagram

Sortie ce vendredi et déjà numéro 3 dans le Top 10 des programmes les plus regardés en ce moment en Belgique sur Netflix, la série « La Révolution », ambitieuse nouvelle production hexagonale de la plateforme, nous plonge dans une réalité alternative de la grande période de l’histoire de France à laquelle son titre fait directement référence.

Retour ainsi en 1787, dans le comté fictif de Montargis.

Alors qu’il tente d’élucider un meurtre, le docteur Joseph Guillotin (le même qui, en vrai, instaurera plus tard la guillotine comme unique mode d’exécution sans douleur des peines de mort), découvre l’existence du « sang bleu », un nouveau virus dont les symptômes sont surprenants. Très vite, il se rend compte que la maladie se propage essentiellement au sein de l’aristocratie, et pousse les nobles à s’attaquer aux gens du peuple. C’est le début des émeutes…

La première saison se compose de huit épisodes (interdits aux moins de 16 ans), emmenés par l’excellente jeune comédienne Marilou Aussillou (Elise de Montargis), l’extravagant Julien Frison (Donatien de Montargis), la douce Coline Béal (Ophélie) ou encore la redoutable Gaia Weiss (Marianne).

Sans oublier les très charmants Amir El Kacem et Lionel Erdogan, qui interprètent les deux frères Joseph et Albert Guillotin.

Amir El-Kacem détient le rôle principal de cette série d’un nouveau genre, incarnant Joseph Guillotin. Au sujet de son personnage, il déclarait dans une interview pour Télé 7 Jours : « On a eu l’opportunité d’interpréter des personnages qu’on a pas l’habitude de nous proposer tous les jours : [ils] sont très complexes, du point du vue de leur caractère, avec une évolution très claire et palpable au travers de toute la saison 1. »

À seulement 31 ans, Amir a déjà eu l’occasion d’incarner une vingtaine de rôles à l’écran. En 2018, il était le fameux Abdel, dans le film « Abdel et la Comtesse », aux côtés de Charlotte De Turckheim. Au cinéma, on l’a vu aussi dans la comédie « Inséparables » avec Ahmed Sylla et Alban Ivanov, mais également dans « Comme des rois » (avec Kad Merad). Sur le petit écran, il est apparu dans trois téléfilms de France Télévisions : « Une mort sans importance », « Classe unique » et « La fin de la nuit » du Belge Lucas Belvaux, qui lui avait offert l’un des rôles principaux. Mais on l’a surtout vu dernièrement dans la série de Canal + « Hippocrate » (avec Louise Bourgoin) et dans « Access » sur C8, toujours avec son grand ami Ahmed Sylla. Une carrière déjà bien remplie et qui ne demande qu’à être complétée.

Quant à Lionel Erdogan, il joue l’autre frère Guillotin, Albert, un soldat orphelin revenu de la guerre d’indépendance des États-Unis et rempli d’un idéal révolutionnaire.

Tout comme Amir El-Kacem, ce beau gosse de 35 ans fait lui aussi partie de cette nouvelle génération d’acteurs français à tenir à l’oeil. On l’a vu dans plusieurs séries de France Télévisions, comme « On va s’aimer » et « Les petits meurtres d’Agatha Christie ». Mais côté télé, c’est dans « Engrenages » (qui vient de se terminer sur Canal + France) qu’il a pu se démarquer, avec un rôle récurrent dans les deux dernières saisons. Il est également intervenu dans la série « Marseille » sur Netflix, aux côtés de Gérard Depardieu… rien que ça !

Notre sélection vidéo