Se faire aider pour régler toutes les formalités après les funérailles

Se faire aider pour régler toutes les formalités après les funérailles

Le décès d’un proche c’est un choc, une douleur et un deuil plus ou moins difficile à surmonter. Dans cette période, « on est tous un peu perdu, comme dans le brouillard », explique Stéphanie Werk, teamleader des conseillers en formalités après décès chez le spécialiste funéraire DELA. Pourtant, « Derrière la difficulté émotionnelle, il est important de ne pas perdre de vue tout le volet administratif d’un décès. Notre mission est d’apporter une aide pratique et concrète pour les décharger au maximum des formalités et qu’ils puissent se consacrer entièrement à leur peine et à leur deuil. Nous sommes vraiment là pour leur faire penser à tout et pour les décharger au maximum ». Car, on ne s’en rend compte que le moment venu, mais la disparition d’un proche entraîne une foule de procédures administratives et juridiques que l’on ne soupçonne pas.

La liste est longue

Cela va des choses plus évidentes comme « la déclaration de succession, les contacts avec les institutions bancaires et de crédit, les allocations et la pension » aux plus surprenantes, comme « les animaux domestiques ». « Si le défunt avait un chien ou un chat et qu’il a une puce au nom de son propriétaire, il faut faire changer les informations de la puce auprès du vétérinaire, ou de l’association ». Le service de Stéphanie Werk s’occupe également de résilier, ou transférer les abonnements et les assurances mais aussi de régler tous les aspects liés au logement. « C’est un service complet qui grâce à notre check-list et un programme bien élaboré nous permet d’organiser toutes les formalités très rapidement. On parle de plusieurs semaines quand il n’y a pas de succession mais le délai peut aller jusque quelques mois quand il y a une succession plus complexe». Les conseillers après-funérailles s’occupent également de la gestion de la mort digitale. « Nous gérons en direct avec les réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn le transfert de gestion des comptes ou leur fermeture ».

Empathie avec les proches

« Nous rencontrons la famille après les funérailles. Un rendez-vous qui peut durer une heure ou plus selon les circonstances. Nous restons en contact avec la famille tout au long des formalités. Pour lancer la procédure, nous avons besoin de quelques informations indispensables mais rassurez-vous, pas besoin de plonger dans la paperasse et de faire des fouilles très compliquées. Un document ou une facture par intervenant suffit pour obtenir des résultats ».

Mais ce n’est pas qu’une procédure administrative. « Pour faire ce métier, nous sommes à l’écoute des familles, et il faut une bonne dose d’empathie pour intervenir dans ces moments difficiles », poursuit Stéphanie Werk qui se souvient d’un cas où l’humanité de son intervention a fait toute la différence. « Une dame s’occupait de sa voisine mais en tant que non parent, elle était totalement perdue. Elle se tracassait pour le chien de son amie. Et bien nous avons tout fait pour qu’elle puisse le récupérer. Nous lui avons vraiment apporté du bonheur ».

Les personnes ayant souscrit une assurance obsèques de DELA bénéficient de ce service complet gratuitement. Si vous n’avez pas souscrit d’assurances obsèques mais que vous passez par des pompes funèbres partenaires de DELA, vous pourrez en bénéficier également.

 

DELA Natura- en levensverzekeringen N.V. – succursale belge (n° d’entreprise 0665.931.229), sise à Noorderplaats 5 boîte 2, 2000 Anvers, succursale de DELA Natura- en levensverzekeringen N.V., société de droit néerlandais (n° KvK 17078393), sise à Oude Stadsgracht 1, 5611DD Eindhoven, Pays-Bas, agréée pour la Branche 21 assurances vie sous le n° de code 2864 ; producteur du Plan de Prévoyance obsèques de DELA, assurance vie Branche 21 soumise au droit BE, couvre vos frais d’obsèques à vie à concurrence du montant pour lequel vous êtes assuré. Le preneur d’assurance n’est pas couvert pour un décès qui résulte de l’un des risques exclus, à savoir un suicide dans l’année suivant l’entrée en vigueur de la police ; une participation volontaire à un acte de violence collectif/un acte de terrorisme, ou à une guerre (sauf circonstances professionnelles [par ex. : militaires, policiers, pompiers]) ; délit ou infraction si le preneur d’assurance en est le (co-)auteur. Des restrictions et exclusions spécifiques s’appliquent à l’assistance supplémentaire, l’assistance psychologique et le rapatriement & retour anticipé. Vous les trouverez dans les Conditions Générales. Offre, calcul de prime et Conditions Générales : www.dela.be et/ou votre courtier. Plaintes : contact@dela.be ou à l’Ombudsman des Assurances (square de Meeûs 35, 1000 Bruxelles). Si vous souhaitez recevoir une copie gratuite des Conditions Générales, veuillez envoyer un courriel à info@dela.be.