Abonnez-vous à -50%

Samuel Bastien: «Quand tu as évolué au Standard, tu ne peux plus jouer ailleurs en Belgique»

@Smets
@Smets

De retour aux affaires après une déchirure aux ischios, Samuel Bastien entend entraîner l’équipe liégeoise dans son sillage ce jeudi face aux Glasgow Rangers, dans une affiche prestigieuse qui le fait saliver.

Votre déchirure aux ischios, survenue à la mi-août sur la pelouse de Waasland- Beveren, est-elle tombée au plus mauvais moment, après un départ tonitruant ?

Oui parce que j’avais bien commencé la saison, mais les blessures arrivent souvent quand ça va bien. Depuis, j’ai mis toute une structure en place pour être le plus performant possible. Je me livre à des séances supplémentaires avec des kinés qui viennent à la maison, en plus du programme que j’ai au Standard. Mon corps, c’est mon outil de travail. Je veux mettre toutes les chances de mon côté et être le plus professionnel possible dans la préparation invisible, celle qui permet d’être bien physiquement.

> « On m’avait fait comprendre que j’étais trop frêle et qu’en U16, je n’allais pas beaucoup jouer », avoue-t-il.

> La Coupe du monde 2022 au Qatar constitue l’un de ses objectifs : « La Belgique, c’est pour remercier mes parents ».

> Il se réjouit d’affronter les Glasgow Rangers, Benfica et Poznan : « C’est une chance inouïe »

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo