Abonnez-vous à -50%

Tour d’Italie: Hindley vainqueur de l’étape du Stelvio, Kelderman nouveau maillot rose

Jai Hindley (Sunweb) a remporté la très difficile 18e étape du Tour d’Italie cycliste (WorldTour) disputée sur 207 km entre Pinzolo et les Lacs de Cancano jeudi avec le cruel passage du Stelvio. L’Australien a devancé dans un sprint à deux son compagnon d’échappée, Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers). L’Espagnol Pello Bilbao (Bahrein-McLaren) a pris la 3e place à 46 secondes.

La journée aura chamboulé tout le classement général pour ce qui est du top 10. Le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), arrivé 7e à 4 : 51, doit céder son maillot rose au Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb), 5e de l’étape, à 2 : 18 de Hindley, derrière le Danois Jakob Fuglsang (Astana), 4e à 1 : 25.

Une échappée de 15 coureurs

Quinze coureurs ont composé l’échappée de la journée dès la première difficulté du jour, le Campo Carlo Magnio (2e catégorie), après 14 kilomètres seulement, avec encore Thomas De Gendt, comme la veille, et son équipier chez Lotto Soudal le Britannique Matthew Holmes.

Les autres coureurs étaient le vainqueur de la veille, l’Australien Ben O’Connor, avec le Sud-Africain Louis Meijtjes de la formation NTT Pro Cycling, l’Italien Filoppo Ganna et le Britannique Ben Swift (Ineos Grenadiers), les Italiens Fabio Felline (Astana) et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF-Faizanè), le Français Stéphane Rossetto (Cofidis), le Portugais Ruben Antonio Almeida Guerreiro (EF Pro Cycling), l’Espagnol Daniel Navarro Garcia (Israel Start-Up Nation), trois coureurs de l’équipe Movistar, l’Italien Dario Cataldo et les Espagnols Antonio Pedrero Lopez et Sergio Samitier, ainsi que l’Américain Joseph Dombrowski (EAU-Team Emirates).

Ce groupe a creusé l’écart sur le peloton du maillot rose, Joao Almeida. Il aura 4 minutes 30 de retard au maximum avant de retomber à 3 minutes au pied du Stelvio à 67 km du but. Le célèbre col hors-catégorie est une montée de 24 kilomètres jusqu’à 2.758m d’altitude, à une moyenne de 7,5 % et des pointes à 12 % à mi-col au fil des 48 virages aux côtés enneigés. Un sommet conquis par Thomas De Gendt en 2012, sa seule victoire dans le Giro. Il sera le juge de paix de ce Tour d’Italie.

Joao Almeida a dû lâcher du lest à 48km de l’arrivée, à douze kilomètres du sommet, alors que la bataille entre le top 10 du général était déclenchée. Domenico Pozzovivo, Vincenzo Nibali puis Wildo Kelderman ont tour à tour été distancés.

Tao Geoghegan Hart, emmené par son équipier australien Rohan Dennis, et Jai Hindley se sont montrés les plus forts dans l’ascension rattrapant le dernier rescapé de l’échappée du jour, Ben O’Connor à sept kilomètres de la bascule.

Une température de 3 degrés

Par une température de 3 degrés au sommet, Dennis, Geoghegan Hart et Hindley sont passés en tête avec 50 secondes d’avance sur Kelderman, 1 : 47 sur Jakob Fuglsang et Bilbao et 2 : 34 sur Nibali. Le peloton maillot rose était à 3 : 41 minutes.

À la fin de la descente, Kelderman se résignait après une brève discussion avec son directeur sportif.

Avant deux kilomètres de plat pour rejoindre l’arrivée, la dernière ascension (1re catégorie), de 8,5 km à près de 7 % voyait un duel entre Hindley et Geoghegan Hart, alors que Wilco Kelderman filait vers la 5e place aux Lacs de Cancano pour enfiler le maillot rose de leader au général. Le Néerlandais, 29 ans, compte 12 secondes d’avance sur Hindley et 15 sur Tao Geoghegan Hart.

Vendredi, 258 kilomètres attendent les coureurs entre Morbegno et Asti. Samedi, une nouvelle étape de montagne, un peu modifiée sans passage par la France, est au programme. Le Giro s’achève dimanche par un contre-la-montre de 15,7 kilomètres à Milan.

Notre sélection vidéo