Abonnez-vous à -50%

Coronavirus: Emmanuel André s’adresse aux Belges ce jeudi soir, «restez chez vous»!

Coronavirus: Emmanuel André s’adresse aux Belges ce jeudi soir, «restez chez vous»!

« Restez chez vous », cette recommandation que l’on a tant entendue lors de la première vague, et qui est plus que jamais d’actualité aujourd’hui. Pour rappel, 3.274 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés en Belgique (+10 %) et 525 sont traités en soins intensifs (+8 %).

L’« augmentation exponentielle des chiffres d’hospitalisation fait que nous dépasserons probablement le nombre de lits réservés en phase 1B » lors des chiffres nationaux consolidés du mercredi 28 octobre, affirme jeudi le Comité Hospital & Transport Surge Capacity, qui entend dès lors « anticiper de manière proactive ce besoin inévitable », et il est demandé aux hôpitaux de porter leur capacité Covid à celle prévue par la phase 2A d’ici le 2 novembre.

«On ne pourra pas échapper à un reconfinement»

De plus en plus d’experts affirment qu’il sera inévitable de passer par un reconfinement, comme c’est le cas notamment de l’épidémiologiste Marius Gilbert.

En cas de saturation, des médecins se retrouveront face à la décision «terrible» de choisir à qui donner des respirateurs ou qui accepter aux soins intensifs, situait l’épidémiologiste dans le journal télévisé de la RTBF. Un tel cas de figure, n’est «pas dans un mois ou deux mais ça peut se présenter dans une ou deux semaines! ». «On ne peut pas y échapper si on ne veut pas arriver à cette extrémité-là», a-t-il prévenu.

Comité de concertation en cours

La réunion du Comité de concertation initialement prévue vendredi a finalement été avancée à ce jeudi soir. Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé que le Comité avait pour tâche de s’accorder sur l’adaptation des protocoles sanitaires en vigueur dans plusieurs secteurs, notamment la culture et le sport.

De plus en plus évoquée, l’option d’un deuxième confinement n’est a priori pas sur la table. Ce jeudi à la Chambre, le Premier ministre n’a en effet pas cité ce scénario dans ses réponses aux questions des députés.

Il faut attendre l’effet des premières mesures, selon lui. « Je pense que nous devons montrer de la constance et ne pas changer sans arrêt de stratégie (…) Soyons confiants dans le fait que les mesures que nous avons prises sont les bonnes », a-t-il dit, estimant qu’il fallait attendre au moins 10 jours avant d’en voir les premiers effets.

Notre sélection vidéo